Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Envie de râler, un coup de déprime ?

28 Mar 2020 00:55 #1381 par Asavar
Les deux sont très bien mais j'ai pour ma part une préférence pour la première que je trouve plus poétique.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

03 Avr 2020 13:18 #1382 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?
Comme il ne se passe rien d'important dans le monde, on doit traduire en urgence l'arc narratif d'une saison de série télé à venir. Ah, ça, on peut dire que ça suit les règles sur Power Point ! Y a pas une idée qui dépasse. Personnages, intrigue, on sent que c'est des diplômés de la fac d'écriture qui rédigent, tous les boutons de guêtre y sont.

D'un autre côté, ils n'ont pas le choix. Si vous tentez quelque chose de neuf dans l'intrigue, ou un personnage plus complexe, la horde des fans, convaincus d'être spécialistes en écriture alors qu'ils ne sont que spécialistes en clichés Netflix, se déchaînent sur Internet : "Bad writing!" "Poor character development!" C'est fou le nombre de gens qui ont à ce point intégré les conventions narratives des séries stéréotypées qu'ils finissent par s'imaginer que c'est comme ça que se raconte une histoire. En conséquence, les bonnes histoires (intrigues inattendues, rebondissements crédibles, personnages fouillés dont le développement psychologique n'est pas linéaire...) leur paraissent mauvaises.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

03 Avr 2020 13:33 #1383 par Véro-Lyse
C'est si dirigé que ça ? Tu n'as pas l'occasion d'y mettre un peu de ton style ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

03 Avr 2020 13:45 #1384 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?
Oh, c'est juste un document de travail pour l'équipe technique, c'est du résumé télégraphique. Mais ça nous permet de savoir quel est le développement des personnages et quels sont les arcs narratifs. Et c'est du niveau du célèbre schéma photographié en douce par un étudiant américain dans son cours de fac et qui avait fait couler pas mal d'encre à l'époque...

Fichier attaché :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Avr 2020 09:05 - 08 Avr 2020 09:28 #1385 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?
Ce week-end, pour cause de confinement, j'ai donc ressorti ma tondeuse et j'ai élagué moi-même ma foisonnante chevelure, pour la première fois depuis la fin de mes études. Maintenant je ressemble à Louis de Funès, mais ça m'a fait voyager vers un lointain passé... :vieux:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Avr 2020 09:41 - 08 Avr 2020 10:04 #1386 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?
Sinon, j'écoute un podcast de la nouvelle émission d'ActuSF, celui sur Evangelion (pardon ! "Évanguélion", comme les Japonais ne disent évidemment pas). C'est plein de truismes attendus sur la prospérité et la crise, les révolutions scénaristiques, les anti-héros dépressifs, les catastrophes nucléaires, le tout saupoudré de toutes les hyperboles attendues des otakus et sans jamais un regard distancié (ça fait un peu fan-boy). Tout ça est bien superficiel.

C'est marrant comme ces spécialistes de la culture populaire japonaise (qui, visiblement, sont totalement indifférents à Ryunosuke Akutagawa, à Akio Yashiro ou à Shinji Aoyama) sont convaincus de remettre les séries populaires dans un contexte social et politique, de nous apprendre quelque chose de profond sur le pays, tout en restant toujours à la surface (petites anecdotes et grandes dates). Le Akira de thirdedition m'a fait le même effet. Dès que ces gens-là sortent du niveau "forum d'amateurs d'anime", ça patauge.

Un exemple parmi mille : comment peut-on longuement bavarder sur la place des enfants sacrifiés par la génération précédente et sur leur place au sortir de la guerre (ou dans la guerre) sans évoquer l'auteur japonais qui plus qu'aucun autre a frappé en son temps par ces thématiques : Kenzaburo Oé (Le Ramier, Arrachez les bourgeons) ? Comment ne pas évoquer le Mourir pour la patrie de Yoshimura ? Encore faut-il les avoir lus. Encore faut-il connaître l'existence de Yoshimura...

Donc, pour se sentir intelligent, on assène des niaiseries sur la religion, la toxicité masculine, la contre-intuitivité des non-extensions urbaines. Bref, on fait de la conversation de bistrot germanopratine. D'un autre côté, à quoi pouvait-on s'attendre de la part d'un podcast SF qui s'est lancé avec Roman Goupil Alain Damasio ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Avr 2020 14:00 - 08 Avr 2020 14:01 #1387 par Fabien Lyraud
Le grand problème c'est que la SF japonaise n'est connu est France que par un seul roman : la Submersion du Japon de Sakyo Kamatsu, roman apocalyptique des années 50. La SF japonaise est un continent inconnu. On découvre la SF chinoise avec Liu Cixin, le chouchou du PC chinois, mais par contre la SF japonaise qui est aussi dynamique que la SF anglo-saxonne est inconnue chez nous. Alors que pourtant la France est un des pays européens qui s'intéresse le plus à la culture japonaise. Entre les romans, les light novels, les textes courts, il y aurait de quoi faire.
Donc vu que les bases sont inconnus on va chercher vers la philo de comptoir, des notions d'histoire du pays et l'on brode façon pseudo-intello. Curieusement chez les Américains il y a eu des traductions de plusieurs romans japonais récents et c'est un éditeur de manga ( Viz) qui a initié cette collection de romans SF nippons.
Placer une œuvre dans un corpus qu'on ne connaît absolument pas c'est difficile.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Avr 2020 14:36 - 08 Avr 2020 14:39 #1388 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?
Je suis d'accord qu'il y a des lacunes : tout comme on ne connaît pas la SF russe et soviétique en dehors des (excellents) frères Strougatski (merci à Rivière Blanche d'essayer de combler un peu ce manque). Et quand on cherche de la SFFF africaine, on tombe sur Nnedi Okorafor. C'est pas mal, Qui a peur de la mort (encore qu'un peu surestimé à mon goût), mais si ça se passe en Afrique, c'est de la littérature américaine, et ça en suit docilement les conventions. Pareil avec la SF britannique qui se passe en Inde, c'est anglais jusque dans les moindres préjugés. C'est dommage.

Je dois dire que Le problème à trois corps de Liu Cixin m'a laissé froid. Tu l'as lu ? Tu en as pensé quoi ? Ça vaut le coup de poursuivre la série ?

Chez les Japonais, j'ai bien aimé le Skycrawlers de Hiroshi Mori. Je suis aussi un grand fan du film d'animation qu'il a inspiré.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Avr 2020 14:56 #1389 par Fabien Lyraud
Pas lu, Liu Cixin. Par contre des gens en qui j'ain confiance l'ont lu et n'ont pas aimé. En plus la hard SF n'est pas ce que je préfère. Quand on sait qu'il y a pas mal d'auteurs à Hong Kong qui sont sans doute plus abordables pour nous. Mais en même en Chine la SF c'est en train de devenir énorme.

Quand on sait qu'Hydeyuki Kikuchi n'est pas traduit chez nous alors que c'est un auteur immense au Japon. Ça montre bien qu'il n'y a pas trop d'efforts dans ce domaine.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Avr 2020 15:07 #1390 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?
Tu me rassures ! On m'a tellement survendu ce bouquin que je me demandais ce que je n'avais pas compris...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.253 secondes
Propulsé par Kunena

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.