Envie de râler, un coup de déprime ?

01 Fév 2018 12:08 #961 par Véro-Lyse
Je verrais bien les Dieux sans visage adapté... en fait, dans les livres de mes contemporains, il y a matière a faire des trucs super... envoyez vos livres aux producteurs bon sang !! qu'on ait des films intéressants à se mettre sous les yeux !!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

01 Fév 2018 12:10 #962 par Enferz
Mots & Legendes production presente : ... :Elvys:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

01 Fév 2018 13:17 #963 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?
On pourrait commencer par un court métrage animé en pâte à modeler...

Merci, Véro... :rougi:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

01 Fév 2018 14:09 #964 par Kaliom Ludo
Je suis moi aussi désolé de voir régulièrement des reboots d’œuvres qui ont fait mon enfance. J'ajoute à la liste des films, des mangas comme Saint Seiya ou Dragon Ball Super... où cela donne l'impression qu'ils vont juste finir par tuer les licences.

J'imagine que c'est plus simple de mettre en scène un personnage que tout le monde connait qu'imposer un nouveau, mais je trouve que c'est vraiment dommage de le faire de si mauvaise façon.
Je me demande souvent comment les scénarios peuvent passer en production alors que la plupart du temps on voit les mauvaises idées dès les premières minutes... Je suis sûr que si je proposais ce type de scénario à un de mes bêta-lecteurs, j'aurais un commentaire me disant "t'es sûr que c'est la meilleure chose à faire ?".

C'est du gâchis au final http://www.m

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

01 Fév 2018 14:25 #965 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?
Oui, parce qu'effectivement, ça tue les persos et les licences. Ce n'est pas seulement un mauvais ajout à une série, c'est une grosse tache d'encre au milieu du tableau. Après, on peut décider de faire sa sélection. "Moi, Robocop, c'est le 1 et le 2. Le reste, je refuse de reconnaître." Pourquoi pas ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Fév 2018 19:29 #966 par Avel
Réponse de Avel sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?

Quand La route est sorti, on nous a raconté mille fois que McCarthy, quoi que venu de la haute LLLittérature, avait donné le roman post-apo ultime. Mais je l'ai lu, et je dirai par politesse que je ne suis pas convaincu.

Je l’ai lu il y a déjà quelque temps, donc les souvenirs se sont estompés, mais j’en garde une impression positive. J’ai aussi lu Blood Meridian plus récemment, et je l’ai trouvé magnifique. J’ai donc ajouté la Borders Trilogy à ma PAL. Mais vu son style, je comprends bien que ça parle à certaines personnes, et pas à d’autres. Et il faudrait voir comment ça a été traduit, il y a parfois de tels massacres…

Du coup, vu que je n’y connais rien en post-apo, qu’est-ce que tu recommandes ? (toi ou d’autres, d’ailleurs). Quels sont les incontournables du genre ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

06 Fév 2018 06:41 #967 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?
Je ne connais que La route de McCarthy, je n'ai donc aucune opinion sur l'auteur, juste sur ce livre - mais je prends note de tes recommandations. En auteur américain contemporain, mes goûts personnels me porteraient plutôt vers un Russell Banks, qui n'a pas cette terreur contemporaine du style et de la psychologie (que l'on retrouve aussi en France chez des gens comme Echenoz : le ravélien convaincu que je suis a toujours préféré le roman de Michel Bernard à celui, bien sûr multi-récompensé, d'Echenoz). Mais il est heureux que la diversité des auteurs réponde à celle des lecteurs ! :)

Cependant, je continue de penser que les auteurs de blanche qui s'encanaillent dans le roman de genre sans en avoir lu assez auparavant se ridiculisent souvent, par mépris envers une littérature qu'ils estiment inférieure et par paresse, en reprenant un thème à sa source parce qu'ils le découvrent alors que les écrivains de genre, qui jouent avec depuis les Astounding Stories des années 40, sont d'ores et déjà à un niveau de complexité technique et psychologique sans commune mesure. Nouvel exemple récent avec Paul Auster, qui donne une longue et intéressante interview dans le volume d'America consacré à la violence (je vous recommande ce numéro, toujours en kiosque, il est passionnant de bout en bout). Il explique avec exaltation comment l'idée lui est soudain venue de raconter plusieurs fois la vie d'un homme, chaque vie différant des autres parce qu'il a fait un choix autre qui a eu des conséquences autres (c'est son dernier roman, qui vient de sortir en France). Et il en parle avec exaltation, comme d'une intuition qui l'a lancé sur des voies nouvelles. Ça fait un peu pitié, non ? Matheson tournait autour d'idées de ce genre il y a déjà un demi-siècle. Mais Paul Auster ne doit même pas savoir qui est Matheson.

Pour le post-apo, mieux vaut demander à Asavar, qui est bien plus spécialiste que moi ! Asavar, on te demande au parloir ! :elfe:D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

06 Fév 2018 14:07 #968 par Moma
Réponse de Moma sur le sujet Envie de râler, un coup de déprime ?
Je ne m'y connais pas trop en post-apo mais je me souviens d'avoir beaucoup aimé "Le facteur" de David Brin. Le héro, qui survit en faisant du théâtre itinérant, trouve un ancien uniforme de facteur. Les autres survivants ont tellement envie de croire qu'il est réellement un facteur des "Etats-Unis d'Amérique Restitués", qu'il se retrouve pris à sa propre histoire.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

06 Fév 2018 15:32 #969 par Asavar

Pour le post-apo, mieux vaut demander à Asavar, qui est bien plus spécialiste que moi ! Asavar, on te demande au parloir ! :elfe:D


Bonjour, j'ai entendu mon nom et vu de la lumière alors je suis rentré :)

Pour ce qui est de "la Route", oui c'est un bon livre de post-apo. Ceux qui disent que c'est LA référence, n'ont pas lu des titres comme "Route 666" de Zelazny qui a fortement inspiré Mad Max et qui a donné naissance à toute l'imagerie du post-apo.

Après, personnellement, j'ai adoré "l'autoroute sauvage" de Julia Verlanger (mais écrit sous le pseudo de Gilles Thomas), "Saison de Rouille" (tome 2 des "Hommes sans futur", série dont les tomes peuvent se lire indépendament les uns des autres) de Pierre Pelot avec sa scène d'ouverture dans un charnier des plus malaisante ou encore (mais là je ne fais guère dans l'original) "les fils de l'Homme" de P. D. James.

Pour parler du post-apo, échanger nos avis, il y a aussi ce topic :

motsetlegendes.com/index.php/kunena/88-l...-te-dirais-qui-tu-es

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Fév 2018 12:08 #970 par Enferz
Alors, je viens ici pour pousser une gueulante qui concerne un bon pote à moi : Le Trésor Public

Je suis propriétaire d'une maison dans le sud de la france. Cette habitation est separée en deux appart's. J'habite celui du haut et je loue celui du bas. Mes locataires sont les parents de ma femme, mes beaux-parents donc.

J'ai acheté cette batisse en 2008, avec un pret au taux scandaleux. ( j'étais jeune et mal conseillé ) J'ai tout de même toujours reussi à joindre les deux bouts graçe à des heures supps et autres.
Seulement, mon secteur d'activité étant déja compliqué, je reside dans un secteur géographique qui n'arrange rien. Licenciement éco, crise de l'emploi tout ça...

Bref, je viens de constater une augmentation incroyable des mes impots, et donc d'aller annoncer a mes beaux-parents que cette fois, c'était la fin. Après 10 ans de galère, de travaux inachevés, de pret a la conso qui me saignent et de prises de têtes insolubles, le couperet est tombé : je dois vendre.

Fait chier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.256 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.