Littérature (très) savante

27 Déc 2019 10:47 #231 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
Je n'avais pas dû poster cet article encore. Un peu ancien mais toujours d'actualité :
www.lefigaro.fr/livres/2007/02/08/03005-...gIU2jMgMIg_jSnPv3N_I

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Jan 2020 12:48 - 09 Jan 2020 12:52 #232 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
Mu éditions se restructure. Mais ils ont décidé d'avoir une ligne éditoriale de type La Volte. Publier de la SF et de la fantasy qui fait réfléchir sur la société. Il peut y avoir de bonnes choses dans le lot. Ce n'est pas le problème. Mais quand on parle de réinventer la roue ils font assez fort sur ce titre à paraître au printemps.
continent-mu.fr/satelite_portfolio/walter-kurtz-etait-a-pied/

Mais la thématique de la guerre piétons / automobilistes est déjà au cœur de "les pieds et les roues" une nouvelle de Fritz Leiber. Nouvelle datant de 1963.
www.noosfere.org/livres/EditionsLivre.asp?ID_ItemSommaire=22851

Reste l'hommage à Conrad du titre. Avec une promesse aussi écrasante il faut vraiment être à la hauteur. Je n'ai pas encore trouvé d'extraits pour voir ce que ça vaut et si j'ai raison de me méfier.

Bref Damasio fait bouger les lignes mais pas forcément en bien.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Jan 2020 13:29 #233 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Je me souviens aussi, ironisant sur l'amour irréfléchi des Américains pour les bagnoles, d'une nouvelle US qui parlait de la bataille juridique pour les faire reconnaître comme des personnes. Certains en profitaient pour épouser leur Chevrolet. J'ai l'anthologie à la maison, je chercherai le nom de l'auteur. C'était mordant, et très amusant.

Les ambitions de Mu sont honorables, et nous verrons sur quoi ça débouchera. Le bouquin de Michael Roch sur Peter Pan était sympa, sans être révolutionnaire, mais le Cyberland de Li-Cam nous avait été vendu de façon totalement exagérée (ça faisait gourou de secte), pour un pétard mouillé.

On verra la suite. On n'est pas à l'abri d'une bonne surprise ! Et puis ils m'ont l'air sympas, chez Mu : ils m'avaient pris Les dieux sans visage, mais trop tard (j'avais déjà signé avec RroyzZ). J'avais présenté mes excuses d'avoir encombré leur comité de lecture pour rien, il s'en était suivi quelques échanges très sympathiques, et très courtois.

Par contre, leur nouveau site Internet est insupportable.

PS : Toi aussi, fan d'Au cœur des ténèbres ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Jan 2020 14:02 #234 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
Non mais j'ai vu Apocalypse Now.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Jan 2020 14:40 - 09 Jan 2020 14:42 #235 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Une adaptation déjantée, mais curieusement très fidèle à l'esprit du roman.

Il y a quelques années, France Culture en avait proposé une bonne adaptation radiophonique avec le National.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Jan 2020 14:44 #236 par captainmarlowe
Réponse de captainmarlowe sur le sujet Littérature (très) savante
Je pense en effet qu'Apocalypse Now est l'adaptation la plus réussie du bouquin de Conrad. Le téléfilm avec John Malkovich était un ratage sans nom.
Après, mais je ne suis forcément pas objectif, vu mon pseudo qui en dit long, je trouve le roman inégalable.

Il y a une collectivité nerveuse dans mon crâne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

15 Jan 2020 12:56 #237 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
L'auteur de fantasy Patrick Moran dit dans une interview à ActuSF " Le monde actuel échappe de plus en plus au roman « réaliste » – depuis un bon siècle déjà ! Pour rendre compte d’un réel kaléidoscopique et incompréhensible, plus possible de l’imiter, il faut aller au-delà. ".

Je n'aurais pas mieux dit.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Jan 2020 09:45 - 16 Jan 2020 10:03 #238 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
La littérature "intelligente" aime bien s'associer à de grands noms littéraires ou artistiques transformés en personnages, aussi. Ça fait sérieux, érudit, inattaquable. On en a vu au mètre, depuis les nanars de Quignard et Echenoz sur Marin Marais et Ravel au machin de Besson sur Proust. Rien que dans la première page des nouveautés Gallimard, en ce moment, il y a Assouline qui kidnappe Kipling, un certain Postel qui détourne Flaubert et Blottière qui couche avec Verlaine et Rimbaud. Et encore, j'ai dû en laisser passer...

Pauvres artistes : ils sont morts, ils ne peuvent pas se défendre !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Jan 2020 10:14 #239 par Asavar
Réponse de Asavar sur le sujet Littérature (très) savante
Après la littérature blanche n'est pas la seule à faire ça. C'est surtout qu'elle le fait mal.
Je me souviens de l'excellente "Trilogie de la Lune" de Johan Héliot qui lors d'un tome, l'un des héros n'est autre que Jules Verne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

16 Jan 2020 11:12 - 16 Jan 2020 11:13 #240 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Ah, mais je crois que c'est différent dans l'imaginaire, car il s'agit de réinventer une histoire plus ou moins délirante, dans un monde steampunk ou un déroulement historique alternatif. On ne se prend pas au sérieux, même si on sait très bien de quoi on parle, on s'amuse : je pense aussi, par exemple, à Bartók et Varèse luttant contre les créatures diaboliques du reich dans les fascicules du Carnoplaste.

Là, c'est différent. On est sérieux comme dans une discussion de bistrot intello sur la Cinq, on soulève les secrets alchimiques de l'écriture, on dévoile les tourments du créateur, on pense gravement sur la responsabilité du poète, on fait subtilement jaillir une époque au détour d'un décor, on pénètre dans la genèse du Temps perdu. Bref, on se croit malin. Je laisse chacun juger si on l'est vraiment ou pas. :ange:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.182 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.