Littérature (très) savante

11 Avr 2020 09:41 #271 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Bien fait pour Frey, c'est une crapule.

Je me demande pourquoi tant d'auteurs s'obstinent avec les scènes de sexe. Il est rare que ça soit utile à l'intrigue (sauf dans les romans qui n'en ont pas), et c'est très difficile à écrire sans sombrer dans le ridicule. Si c'est pour se faire plaisir, ils ont tort : on ne doit jamais détourner son histoire pour des envies ou des passions personnelles, encore moins des pulsions. C'est comme si, parce que j'aime le free jazz, je me débrouillais toujours pour qu'une scène se passe au Duc des Lombards. C'est un peu con...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

11 Avr 2020 10:01 #272 par Enferz
Réponse de Enferz sur le sujet Littérature (très) savante
Je n'ai pas de problèmes particuliers avec les digressions et/ou les scènes superflues, du moment qu'elles sont drôles par exemple et/ou décoratives, comme pour laisser souffler le lecteur. Je n'ai rien contre le sexe dans les livres, mais là... merde, c'est nul... L'effet produit est le strict opposé de l'intention de départ, et venant d'auteurs de cet acabit, ça me fait un peu mal !

Pour le free-jazz, je vois ce que tu veux dire, c'est assez difficile à caser de manière frontale, certes ^^ Mais je reste moins catégorique : tu peux faire faire du Scat à un de tes perso entre deux batailles sans pour autant en faire des caisses, afin de ne pas tomber dans ridicule, ou digresser tout en restant raccord et intéressant.

Là ou je te rejoins c'est qu'en effet, c'est ultra casse-gueule. La preuve, eux sont de grands z'auteurs et se vautrent comme des quiches :elfe:D

Ceci-dit " Scabaloubwabwap pdididi tchitchit padoumbah " reste chaud à caser.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

11 Avr 2020 10:42 #273 par captainmarlowe
Réponse de captainmarlowe sur le sujet Littérature (très) savante
Il est clair que les scènes de sexe, il faut qu'elles apportent quelque chose à l'histoire, et d'une manière générale, c'est rapidement crétin. Dans mon recueil de nouvelles, je crois qu'il y en a deux ou trois, et d'une manière générale, j'ai plutôt tenté d'être dans l'ellipse que dans le descriptif (après, je n'ai aucune idée de leur qualité finale !).
D'ailleurs, je pense que l'ellipse stimule plus l'imagination des lecteurs que la description, sauf dans la littérature érotique - mais là, c'est différent : le lecteur cherche précisément les détails et en veux pour son argent.

Il y a une collectivité nerveuse dans mon crâne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

11 Avr 2020 11:09 #274 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Oui, ce doit être en effet très elliptique chez toi, puisque cela ne m'a pas marqué : c'est donc que ça passe bien. Quand c'est pas finaud, on s'en souvient longuement !

Et en effet, ça peut être une bonne idée si c'est, comme tu dis Enferz, décoratif ou rigolo, même de façon subtile (comme les scènes de sexe ultra-stylisées de The other side of the wind, qui sont un pastiche du cinéma d'avant-garde des années 70.) On a une nouvelle comme ça, dans Chevaliers errants, mais c'est à la fois un peu tendre, un peu mélancolique, un peu drôle, et utile au développement de l'histoire (ou plutôt au développement des personnages). Mais généralement, c'est plutôt d'un ennui mortel.

Y a pas que le sexe, cela dit : à force d'écrire des scènes de guerre et des combats, je me dis que mes trois lecteurs doivent bâiller une page sur deux, aussi. Il faut que je passe au free jazz ! :ouvriers:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

11 Avr 2020 11:14 #275 par captainmarlowe
Réponse de captainmarlowe sur le sujet Littérature (très) savante
Ou une scène de guerre des sexes ?

:sivous:

Il y a une collectivité nerveuse dans mon crâne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

17 Avr 2020 09:11 #276 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Quand la littérature cherche à expliquer le mystère créatif du peintre.

"La mer nappe l’horizon, invisible, brumeuse, à soixante kilomètres."

J'offre 5000 dollars à quiconque peut m'expliquer cette phrase.

"Et partout, la tendre sauvagerie des collines"

Pauvres collines, elles ont survécu aux incendies, survivront-elles aux clichés mièvres ?

"Saisir sur la toile la beauté du monde."

Comme d'hab.

"Une candeur de touche, un talent singulier, comme offert, par l’insaisissable : l’école du ciel, peut-être…"

Pourquoi aller aux beaux-arts quand on peut devenir un génie en trempant les pieds dans les ruisseaux d'un air rêveur ? C'est comme ça que ça se passe, chez Disney. Dans la vraie vie, ça fait des croûtes.

"La narratrice et son compagnon, Daniel, avocat, cherchent comment fuir Paris et Marseille, la vie épuisante, éclatée."

Et confinée ? Bienvenue, Marie Darrieussecq ! À propos, pour fuir la ville, ça aide, d'avoir un compagnon avocat ? Parce que moi, j'aimerais bien, aussi, mais j'ai pas les moyens...

"Elisabeth Barillé nous livre le roman de la liberté."

Mais avec tout le confort moderne des maisons secondaires pour retraités anglais.

On notera, une fois de plus, que le roman parasite un artiste du passé. On en a déjà parlé sur ce fil, tout récemment, avec l'avalanche de romans sur Kipling, Verlaine, Balzac, je ne sais plus qui... Le choix actuel pour les auteurs qui cherchent à faire sérieux sans trop bosser.

www.grasset.fr/livres/lecole-du-ciel-9782246812272

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

17 Avr 2020 12:53 #277 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante

Y a pas que le sexe, cela dit : à force d'écrire des scènes de guerre et des combats, je me dis que mes trois lecteurs doivent bâiller une page sur deux, aussi. Il faut que je passe au free jazz !


Les auteurs devraient penser au malheureux éditeurs qui miment les passes d'arme pour vérifier qu'elles sont réalistes ( j'avoue déjà fait sur l'édition d'une nouvelle d'une anthologie, hélas, avortée).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

17 Avr 2020 13:08 #278 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Bravo ! Ça, c'est de la vraie conscience professionnelle !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

17 Avr 2020 13:56 - 17 Avr 2020 13:57 #279 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Et le résumé débile de l'année. Tout y est : un gilet jaune (du Nord, bien sûr, y a pas de prolétaires ailleurs) pour montrer qu'on est social, mais c'est un terroriste (parce que merde, faut bien que les affaires continuent), une infirmière en soins palliatifs (parce que décidément, dans mon fauteuil moelleux, je pense beaucoup aux gens qui souffrent - du moins si je n'ai pas besoin de les fréquenter), de la violence masculine (c'est à la mode, on doit pouvoir se faire du fric avec), un enfant autiste mais brillant qui voit le monde sous des couleurs poétiques, une Djamila (en Afrique du Nord, toutes les filles s'appellent Djamila) parce qu'il faut avertir les gens que le racisme c'est mal, et un homme des bois généreux qui connaît le nom des champignons parce que c'est la nature qui nous sauvera (je l'ai lu sur mon iPad).

Le tout vendu par l'éditeur dans le français des CE1 qui se la pètent : "Grégoire Delacourt nous entraîne au rythme haletant d’une écriture habitée par l’urgence vitale de ses héros".

www.grasset.fr/livres/un-jour-viendra-co...orange-9782246824916

La page Wikipedia de l'auteur, qu'il a sûrement écrite lui-même, est hilarante. Morceaux choisis : "vendu à plus de 20 000 exemplaires en grand format et à 100 000 exemplaires en édition de poche", "devient très vite un succès de librairie avec 500 000 exemplaires vendus, puis plus de 700 000 exemplaires au Livre de Poche", "Le film sort en mai 2014 et totalise plus de 440 000 entrées", "s'écoule à plus de 150 000 exemplaires", "David Barron, producteur de la série Harry Potter, en acquiert les droits cinématographiques", "figure sur la première liste du Prix Goncourt et entre dans la deuxième liste du Prix des Libraires 2015", "En Allemagne, le livre est classé par le Spiegel dans la liste des dix meilleures ventes", "Danser au bord de l'abîme sort en janvier 2017. Brigitte Macron avouera à Paris Match qu'il lui a donné le vertige", etc.

En effet, on est trop sévère avec Marc Lévy et Guillaume Musso.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

17 Avr 2020 14:35 #280 par captainmarlowe
Réponse de captainmarlowe sur le sujet Littérature (très) savante
Tu te fais du mal en suivant ce type de sorties, non ?
C'était il y a longtemps, mais je me souviens avoir un jour acheté un bouquin de Marie Nimier, fille de Roger du même nom, que j'aimais beaucoup (Roger, pas Marie), en me disant qu'elle avait peut-être hérité du taent de son père.
Ben non, seulement de son nom, en fait. Ca s'appelait l'anatomie d'un choeur, c'était creux, bête.
C'est à peu près à cette période que j'ai compris, en achetant des revues de SFFF pleines de jeunes talents, que dans la littérature moderne, c'est dans les genres alternatifs qu'on trouvait les meilleures plumes. Ca ne s'est pas amélioré en vingt ans.

En revanche, je suis en train de lire L'enfant de la haute mer, recueil de nouvelles fantastiques/oniriques de Supervielle, que je redécouvre avec plaisir après un traumatisme de collégien sur le voleur d'enfants.
A propos de la nouvelle titre, un court-métrage existe, très poétique, de 1968 qui reprend le texte intégral, et qu el'on peut voir sur le site de l'INA.

Dans le même temps, à court de lecture fantasy pour adolescents (les trucs à la mode, genre les Gardiens des cités perdues), ma fille ainée s'est lancée dans un recueil de nouvelles de Théophile Gauthier, Erckmann-Chatrian et consorts, il y a pire !

Il y a une collectivité nerveuse dans mon crâne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.255 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.