Envie de râler, un coup de déprime ?

07 Déc 2011 15:09 #121 par Kaliom Ludo
Ce n'est pas facile de perdre son grand père, je te présente mes plus sincères condoléances. C'est vraiment dommage que tu n'aies pas pu parcourir toute la France. C'est pas évident de jongler avec le boulot :triste2:

Pour ta classe, j'entends de plus en plus dire que c'est difficile de tenir les petites classes. J'espère que tes prochaines classes seront plus calmes et disciplinées. Ce n'est pas un travail facile et trouver l'équilibre n'a rien de simple.

C'est une bonne chose que ça s'arrange pour toi, tu vas pouvoir passer un bon mois de décembre et recharger les batteries, et y a rien de mieux que d'avoir un bon mois de décembre :bisous:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Déc 2011 13:48 #122 par fandre
Merci beaucoup Kaliom :calins: :rose:

Oui, ce n'était pas évident, mais j'étais avec toute ma famille par la pensée, et durant l'enterrement, ma mère m'a assuré que j'étais tout le temps associée à eux par des petites phrases. Là, ça va mieux, le plus gros de la tristesse est passé.

Effectivement, les classes deviennent rudes à tenir....et suite à ce remplacement, je me pose pas mal de questions concernant mon avenir dans ce métier (est-ce que je retente le concours? est-ce vraiment ce métier que je veux faire?...). Le soir je rentrais épuisée, et j'avais encore pas mal de choses à préparer pour le lendemain. Et j'ai fini par ne plus supporter les gamins et à baisser un peu les bras, car tout le temps batailler pour qu'ils se calment, même en étant hyper sévère, ce n'est pas possible de travailler dans ces conditions, autant pour eux que pour moi!Mais ce n'est pas la première fois que j'ai une classe pareille! Une de mes amies qui est instit' voit de plus en plus de collègues qui passent à mi-temps ou changent de métiers après 5 ou 10 ans d'ancienneté, justement à cause du comportement des élèves, mais également des parents!
J'espère trouver d'autres remplacements, mais ce n'est pas gagné....Du coup, je me tourne vers de l'intérim et d'autres types de postes. J'espère décrocher un entretien prochainement. Je croise les doigts!

Oui, c'est bien que cela s'arrange ^_^ Je passe un mois de décembre tranquille, je prépare Noël avec beaucoup de joie et je réfléchis à la décoration et aux cadeaux que je vais offrir ^_^

Encore merci Kaliom pour ton soutien :fleurs: :calins: :bisous:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Déc 2011 16:27 #123 par Kaliom Ludo
L'enseignement est un domaine des plus difficiles, je crois que toutes les personnes que je connais qui ont travaillé dans des classes, ont fini par ne plus supporter le travail. C'est difficile de canalyser des enfants avec la pression des parents d'un côté, l'administration de l'autre et l'agitation en classe. D'autant qu'il faut aussi gérer son planning personnel dans l'histoire. J'ai pas de mal à croire que beaucoup d'enseignants se tournent vers le mi-temps. ça doit faire un bien immense quand ça s'arrête.
J'espère que tes interrogations te permettront de trouver ta voie. Ce n'est pas évident à faire, mais je suis certain que tu vas y arriver :;)2:

Je suis sûr que tu vas gater ton monde, tu as toujours eu un esprit de Noël fabuleux :bisous:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Déc 2011 16:45 #124 par elvys
coucou Fandre, c'est vraiment pas facile de changer de métier après cinq ou dix ans d'ancienneté. Moi j'ai eu des difficultés dès mon stage de formation et on m'a dit "t'as eu le concours persévère, ça s'apprend, t'as un très bon niveau théorique, pense à la chance que t'as eue d'avoir ton agreg etc.". Moralité en sept ans j'ai jamais trouvé vraiment le truc, en revanche j'ai continué à me détruire la santé et à aller comme je pouvais enseigner. J'ai l'impression d'avoir pas vraiment été utile aux élèves, au vu du chahut et malgré tous mes efforts; aujourd'hui je remets en question ma personnalité, le fait que je me laisse facilement ébranler par les émotions des autres, (colère, peur, etc.) et que je les réverbère par exemple, au lieu d'encaisser ou laisser passer et répondre calmement.
Je pense que l'exigence du métier ne correspondait pas du tout à mon caractère si émotif, j'ai besoin d'un métier ou je peux mieux employer ma créativité et là franchement j'avais pas l'énergie pour le faire au sein de l'enseignement, j'étais épuisée. Je ne veux pas trop t'influencer mais si tu n'as pas eu le concours et si tu as eu la présence d'esprit
de faire des remplacements et de te rendre compte que ça ne te plaisait pas, mon avis serait de chercher une autre voie qui te convienne mieux. Personnellement les concours m'ont bousillé la santé à eux seuls et après le boulot n'avait aucun rapport, j'ai jamais vraiment récupéré une force suffisante pour bien le faire. L'éducation est un point clef dans une démocratie mais la formation de plus en plus restreinte laisse les jeunes profs comme les remplaçants très démunis. Je pense que les progrès que je fais en améliorant mon "caractère" ou ma "force de caractère" m'aideront dans la vie, mais j'espère que je m'épanouirai dans autre chose car je peux dire avec lucidité que dans l'état où je suis après tous ces combats pour travailler, je suis ne pas faite pour ça.
Dommage que les études ne me l'aient pas laissé deviner parce que j'avais étudié comme une brute... pour apprendre que j'aurais mieux fait de faire autre chose.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Déc 2011 18:53 #125 par fandre
Kaliom> Merci beaucoup Kaliom :bisous: C'est vrai que le mi-temps permet de mieux faire son travail, d'être plus "zen" et de faire les choses bien et non à la va-vite. Mais financièrement, c'est difficile dans ces temps de crise car le salaire (comme tu te doutes) est divisé lui aussi par deux....Pour certaines personnes, ce n'est pas viable :triste2:

J'espère aussi que toutes ces réflexions me permettront de réellement trouver ma voie, et que j'arriverai à me détacher de l'avis de mes parents. J'ai de la chance car mon compagnon me soutien, et lui aussi a senti que je n'étais pas très à l'aise dans ce boulot. J'ai parfois eu l'impression de faire mes choix d'études en fonction des souhaits implicites de ma famille plutôt que de réellement me battre pour ce que je voulais faire : écrire, dessiner, soit disant parce que ce sont des métiers durs et que je ne trouverai pas de travail, et que l'enseignement = sécurité de l'emploi etc....Bref...

Merci beaucoup du compliment pour Noël Kal. :bisous: Oui, ma famille sera gâtée et mes ami(e)s aussi ^_^ J'aime beaucoup ces moments où on se retrouve pour fêter la famille justement, les enfants, et puis les illuminations donnent du baume au coeur en cette période de "crise" ^_^ J'espère également que les fêtes se passeront bien pour tous les membres de la communauté de Mots et Légendes :rose: :fleurs: :calins: :calins:


Elvys> Coucou, merci beaucoup pour ton message :calins: :calins: A sa lecture, je me suis reconnue dans tous les points. Comme tu dis, j'ai la "chance" de ne pas encore avoir le concours et de faire des remplacements pour m'aider dans ma réflexion. C'est vrai que je suis un peu trop sensible, et que je n'aime pas....comment dire...brusquer les élèves, je ne m'en sens pas vraiment le droit car pour moi, ce serait empiéter sur le domaine parental qu'est l'éducation au sens large (respect des gens, du travail, le goût de l'effort etc...). Il est vrai que pour quelques enfants, ça les aiderait beaucoup mais....quand toute une classe a besoin de cela, j'avoue que c'est trop pour moi. En ce moment, c'est une remise en question autant de mon caractère que des valeurs dans lesquelles je crois. Ce n'est pas évident, mais cela est salutaire. Mieux vaut que je le fasse maintenant que trop tard.
Je suis tout à fait d'accord avec toi quand tu dis que les études ne préparent pas aux métiers de l'enseignement (primaire et secondaire) et à leur réalité. Ce que nous voyons à l'IUFM et maintenant avec le master, c'est surtout de la théorie. La pratique est très peu vu malgré les stages d'observations et les deux stages en responsabilité de 2 semaines chacun. J'ai eu la chance d'être accompagnée lors de ces deux stages, c'est sans doute pour cela que je me suis sentie plus à l'aise que lors du remplacement fait en novembre. Je me souviens qu'une des enseignantes qui est venue me visiter m'a dit qu'il fallait que je me détache émotionnellement des élèves, sinon, je ne tiendrais pas 2 mois dans le cas où j'aurais obtenu le concours. Je crois qu'elle a raison, et je ne peux pas m'en empêcher. Pourtant, sur ce remplacement, je n'ai pas céder aux caprices, j'ai été ferme...mais cela n'a pas suffit. Je ne me sens pas réellement faite pour ça, notamment en grand groupe. Avec une quinzaine ou vingtaine d'élèves (comme j'ai déjà eu l'occasion d'expérimenter), je suis beaucoup plus à l'aise et j'aide réellement les élèves. Là, je me sens utile, idem pour l'aide aux devoirs. Les petits groupes conviennent mieux à ma personnalité semble-t-il.

Elvys, j'espère sincèrement que tu vas trouver ta voie et que tu vas t'épanouir dans le métier qui te conviendra le mieux :bisous: :aimante: :fleurs2: :fleurs2:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

09 Déc 2011 19:19 #126 par elvys
Effectivement, Fandre, on dirait qu'on se ressemble beaucoup :) Courage à toi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

10 Déc 2011 14:24 #127 par fandre
Merci beaucoup Elvys :calins: :bisous:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

10 Déc 2011 17:47 #128 par elvys
ah oui un truc bête pour Fandre : quand un métier te pousse à te foutre en l'air, la sécurité financière t'en as plus rien à faire. C'est un peu brut de pomme pour te dire que trouver un sens à sa vie c'est plus important que réussir un concours. Et même si ce sens ne viendra pas forcément du métier que tu auras, en tout cas c'est une question très pertinente à se poser avant de se donner un mal fou pour un truc qui franchement ne m'as pas servi à grand'chose à part m'enfermer un peu plus dans la vision que mes parents avaient pour moi, à savoir qu'ils pensent que étudier et avoir la sécurité financière est un but en soi. Je ne suis pas d'accord. En revanche eux n'ont toujours pas changé d'avis et quand tu te retrouves dans une situation fermée plus tard tu te demandes bien comment tu aurais pu t'en sortir autrement, crois-moi. Mais bon, peut-être qu'il fallait personnellement que j'en passe par là pour comprendre que je faisais fausse route.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

11 Déc 2011 12:13 #129 par Kaliom Ludo
C'est malheureusement assez fréquent que les autres, en particulier la famille, nous influencent dans nos choix de vie. Ce qui n'est pas vraiment une bonne chose pour trouver la voie qui nous réalisera. Même si j'ai personnellement regretté qu'on ne me pousse pas davantage vers un travail tout fait... Il y a sans doute du bon, car je suis probablement sur la route qui me convient le mieux. Mais y a des fois, j'aimerais énormément avoir une route plus claire à suivre :rougi:

Sinon coup de blues, le monde est mal fait il a fallu que je puisse discuter sur internet avec une charmante personne, que le courant passe parfaitement, des instants magiques et prometteurs et que cette personne n'ait plus matière pour se connecter à partir d'aujourd'hui. ça faisait des mois que je ne m'étais pas senti sur la même longueur d'onde que quelqu'un, je suis maudit :mierin:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

11 Déc 2011 13:04 #130 par elvys
serait-ce une question qui puisse se résoudre par la patience ? Ou elle disparut du net à tout jamais ?
alors dans ce cas tu peux écrire une histoire qui passe par cet étape et imaginer la suite, l'art sert à quelque chose
parfois. Et puis ça te préparera en attendant la reconnexion :)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.281 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.