Littérature (très) savante

04 Sep 2018 17:57 #51 par Véro-Lyse
Réponse de Véro-Lyse sur le sujet Littérature (très) savante
Waouh ! bel article !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

04 Sep 2018 20:48 #52 par Avel
Réponse de Avel sur le sujet Littérature (très) savante

Jeb écrit: Titre avec trademark


Et ce n’est sans doute que le premier, car une trilogie est annoncée.

Avec le ™ dans le titre, la comparaison avec Mondiale™, de Beb-Deum et Damasio, est inévitable. Autant dire qu’il n’y a pas photo. Damasio, on aime ou on n’aime pas, et je peux parfaitement comprendre ceux qui se situent dans la deuxième catégorie bien que je sois dans la première (oui, il a des prises de position quelque peu extrêmes et un style qui ne passe pas avec tout le monde…), mais on peut difficilement nier que ses fondamentaux sont solides.

Jeb écrit: les clones qui servent de chair à canon comme dans tous les livres avec des clones

Voilà justement un exemple de différence flagrante : dans Mondiale™, les clones acquièrent une individualité, toute une partie du livre y est consacrée.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

04 Sep 2018 21:21 - 31 Jan 2020 07:53 #53 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante

Avel écrit: Damasio, on aime ou on n’aime pas, et je peux parfaitement comprendre ceux qui se situent dans la deuxième catégorie bien que je sois dans la première (oui, il a des prises de position quelque peu extrêmes et un style qui ne passe pas avec tout le monde…), mais on peut difficilement nier que ses fondamentaux sont solides.


Moui. Je m'ennuie aussi profondément avec La Zone du dehors que je trouve passable La Horde du contrevent, j'aime certaines de ses nouvelles, mais c'est une sur six.

Avel écrit: Voilà justement un exemple de différence flagrante : dans Mondiale™, les clones acquièrent une individualité, toute une partie du livre y est consacrée.


Seulement pour ça, il faut approfondir. Notre suspect du jour, lui, survole. Ce qui me fascine, à en juger par l'extrait et l'interview, (qui, après tout, sont peut-être trompeurs), c'est qu'on nous promet la stupéfiante novation sociale, politique et littéraire d'un auteur qui, aussitôt, aligne de façon pataude et superficielle des idées qui sont explorées depuis longtemps et en profondeur par bien d'autres auteurs. Que l'avocat culturiste ignore tout de la critique sociale contemporaine et n'ait jamais lu de SF, pourquoi pas, ça ne lui interdit pas d'en écrire. Mais qu'on ne sache pas, au Bélial, qu'il est en retard de quinze métros et qu'il est train de découvrir l'eau chaude devrait les inciter à un peu plus d'humilité.

Enfin, "humilité" et "Bélial"...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Sep 2018 11:06 #54 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
Je commence à en avoir marre des Raphael Emmery, LL Kloetzer et autres provocateurs qui se veulent critiques sociaux et politiquement incorrects en même temps ( rouges bruns ?). Bref, des marchands de peur qui n'ont pas compris que parler d'espoir n'était plus que jamais nécessaire ( ce qu'à compris la SF anglo-saxonne avec un certain nombre d'auteurs. J'en ai identifié quelques uns).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

05 Sep 2018 11:29 #55 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Après, tout dépend de ce en quoi on place son espoir. On me dit que j'écris de la SF sombre, mais je ne suis pas d'accord. J'ai un fond anarchiste, je ne crois pas aux structures, je ne crois pas qu'une cité idéale puisse sauver le genre humain (même si j'ai travaillé d'arrache-pied pour en proposer une dans Téra-République, à paraître ici même). Mais je crois profondément à l'entraide et aux solidarités spontanées, aux gens qui "s'adoptent" en quelque sorte et qui travaillent de concert, dans des relations lâches, voire informelles. Alors, je trouve que ce que j'écris est très optimiste, parce que c'est ça que je mets en scène. Mais on peut trouver que c'est insuffisant, ça dépend de la perception que l'on a de ce que l'homme peut construire ou non.

Désolé de m'être cité en exemple, mais au moins, en me prenant pour exemple, je suis sûr de ne pas trahir la pensée d'un auteur.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

07 Sep 2018 10:55 #56 par Oliv
Réponse de Oliv sur le sujet Littérature (très) savante
Je n'ai pas eu le courage de lire les premières pages du roman de Jean Baret, je voulais le faire mais la préface m'a coupé dans mon élan. Outre le fait qu'on devine dès le départ que la suite va être chiante au possible, les préfaces d'éditeurs nous assurant que ce qu'on va lire est génial, ce n'est jamais une bonne idée. "Et bien entendu, nul n'en ressortira indemne", quelle prétention... Je croyais que c'était au lecteur de décider, une fois le livre refermé, si cette lecture le marquerait ou non, mais apparemment il faut qu'une autorité supérieure le décide à notre place. Dans le genre, ça me rappelle l'avant-propos d'Ugo Bellagamba pour "Royaume de vent et de colères", assez embarrassant car ridiculement dithyrambique, pour ce qui est au final un bon roman mais loin du chef-d'œuvre immortel qui nous est vendu... Ce genre de chose est tout à fait contre-productif à mon sens : ce sont des promesses qui ne peuvent pas être tenues.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

07 Sep 2018 18:13 #57 par Fabien Lyraud

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Sep 2018 17:53 #58 par Asavar
Réponse de Asavar sur le sujet Littérature (très) savante
C'est clair.
Par contre je m'intérroge sur cette phrase :

Si les "majors" sont présents (Gallimard avec trois titres, Stock, Albin Michel et Grasset avec chacun deux auteurs en lice) on peut néanmoins souligner un certain éclectisme, et la présence de 5 femmes dans la sélection.


Pour quoi le souligner ?
Est ce que les romans ont étés sélectionnés parce qu'ils sont bons ou parce qu'ils sont écrit par des femmes ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

08 Sep 2018 17:56 #59 par Asavar
Réponse de Asavar sur le sujet Littérature (très) savante
Oups, appuyé trop vite sur soumettre :D

En fait je me pose cette question parce qu'il n'y a qu'en littérature blanche que l'on fait ce genre de remarque. Que ce soit en Imaginaire ou en Polar, je n'ai jamais vu dire qu'une séléction était bonne parce qu'il y a des femmes dedans.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

10 Sep 2018 09:44 #60 par Oliv
Réponse de Oliv sur le sujet Littérature (très) savante

Asavar écrit: C'est clair.
Par contre je m'intérroge sur cette phrase :

Si les "majors" sont présents (Gallimard avec trois titres, Stock, Albin Michel et Grasset avec chacun deux auteurs en lice) on peut néanmoins souligner un certain éclectisme, et la présence de 5 femmes dans la sélection.


Pour quoi le souligner ?
Est ce que les romans ont étés sélectionnés parce qu'ils sont bons ou parce qu'ils sont écrit par des femmes ?


Je crois que compter les femmes en toutes circonstances est devenu une sorte de réflexe pavlovien de notre époque... Ce qui est d'autant plus ridicule dans le milieu du livre, qui est très largement féminisé, qu'il s'agisse des auteurs, des éditeurs, des libraires, des bibliothécaires, des blogueurs... A la limite, ce serait presque plus judicieux de compter les hommes ! Et pour le coup, le vrai progrès ce ne serait pas de sélectionner des auteurs de sexe féminin (Des femmes qui écrivent au 21ème siècle ? Incroyable !) mais bien d'aller voir au-delà de ce que proposent les quelques grosses maisons qui se partagent immanquablement ce genre de prix.

Par contre, je ne suis pas certain que ce phénomène soit propre à la "blanche". Il n'y a vraiment eu personne pour se gargariser du fait que les derniers prix Hugo, par exemple, ont systématiquement été remis à des femmes (et mieux : des femmes "issues des minorités") ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.232 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.