Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Née en 1977 dans la charmante ville de Strasbourg, la jeune Célia Deiana a nourri très tôt un goût prononcé pour les mauvaises séries d’animations, les films de séries B et les romans jeunesse pas très intellectuels. Se considérant déjà comme un paria au collège, elle va vite se trouver une cause à défendre devant le mauvais goût prononcé de ses camarades de classe : s’ils persistent à préférer Tom Cruise à Michael Biehn, elle va se faire un plaisir de créer des personnages dont les chiffres d’audience et les couvertures de magazines n’ont que faire.
Seconds couteaux, têtes dures, hommes et femmes à la dérive et enfants qui n’ont pas grand-chose à voir avec les bébés élevés aux céréales de sitcoms américains : voilà ceux qu’elle aime et dont elle veut parler. Est-ce le hasard qui lui a fait choisir entre ses deux auteurs préférés, Zola et King, le second plutôt que le premier, personne ne saura jamais, surtout pas elle. Si ce n’est qu’elle trouve les monstres et les robots des plus intéressants.
Après quelques années passées à écrire au lieu d’étudier, elle se lance dans le grand bain en 2007, plonge dans la mare de Cocyclics parce que la solitude la gonfle menu menu, et participe au grand projet utopique de Donner de la Voix. Et le miracle se produit, ses personnages soulevant l’intérêt de quelques lecteurs, ce qui ne lasse de surprendre cette finalement grande timide. On la retrouve donc sur son site, ainsi que chez Black Mamba, aux éditions Hydromel et chez Mots et Légendes, en attendant d’autres…

Association d'idée avec les lettres de l'alphabet :

A comme Art, son domaine d’étude et il y a des restes
B comme Bêta-lecture, un exercice qu’elle aime plus faire que recevoir
C comme Cronenberg David
D comme Dracula
E comme Ecrire
F comme Fanfic, parce qu’on ne peut renier ses origines
G comme Grenouilles
H comme Histoire
I comme Ikigami
J comme Japon, ce pays étrange visité deux fois déjà
K comme King Stephen, son maître
L comme Lecture
M comme Matsumoto Taiyo
N comme Naturalisme
O comme Origines
P comme Paresse
Q comme Questionnement
R comme REM
S comme Science-fiction
T comme Train
U comme Uchronie
V comme Vampires, son prochain projet
W comme Woodstock
X comme X-Men
Y comme Je suis vraiment obligée    
Z comme De trouver un mot à chaque fois ?

Deice est un jeune artiste originaire de Bretagne. Après ses études en Graphisme publicitaire en 2012, il se lance dans le dur métier de l'illustration. Il fait ses premières armes en tant qu'amateur sur des petits projets d'artwork de jeux en ligne et de livres jeunesse. Après avoir écumé les festivals et les salons, il finit par décrocher ses premiers contrats dans la Bande Dessinée en tant que coloriste. Il s'agit aujourd'hui de son métier et activité principale. Depuis fin 2014, il décide de se replonger modestement dans l'illustration, en tant qu'amateur. Ses principales influences sont Keith Parkinson, Paul Bonner, Karl Kopinski ou Frazetta.

 

 

 

 

 

Deice est né en 1991, dans un pittoresque village abandonné de Bretagne, on raconte même que la naissance de cet enfant est une légende contée par des créatures féeriques (hum... restons sérieux). Dès son plus jeune âge, il s'est mis à dessiner, dessiner et encore dessiner. Il a toujours porté l'étiquette de « l'artiste », qui est un compliment d'ailleurs, mais pas pour tout le monde...
Après un parcours scolaire et une enfance des plus banales, Deice a voulu élargir son sens artistique pour s'évader dans d'autres mondes, il apprend la musique, l'art et tout le toutim (il a même eu 19 sur 20 en arts au bac, c'est pour dire quel artiste incroyable il est... en toute modestie bien sûr)
Après son bac, il décide de faire des études en graphisme publicitaire pendant deux ans. Mais malgré son diplôme en poche il a d'autres idées en tête, c'est bien beau de faire des logotypes et de la mise en page, mais lui ce qu'il préfère avant tout, c'est l'illustration, la vraie ! Du Keith Parkinson, du Karl Kopinski, du Craig Mullins... c'est ça qu'il voudrait faire. Alors depuis l'obtention de son diplôme il s'entraîne avec conviction et enchaîne les projets d'illustration. Il est actuellement coloriste pour BD.
 
Ses réponses au questionnaire de Proust :
 
1. Ma vertu préférée : La volonté
2. Le principal trait de mon caractère : La discrétion
3. La qualité que je préfère chez les hommes : La gentillesse
4. La qualité que je préfère chez les femmes : La douceur
5. Mon principal défaut : Trop introverti (je me suis amélioré)
6. Ma principale qualité : Être calme
7. Ce que j'apprécie le plus chez mes amis : L'amitié que l'on partage
8. Mon occupation préférée : Créer
9. Mon rêve de bonheur : Voler dans les airs
10. Quel serait mon plus grand malheur : Devenir amnésique
11. A part moi -même qui voudrais-je être : Michael Jackson
12. Le pays où j'aimerais vivre : La Bretagne mais j'y vis déjà
13. La couleur que je préfère : Le noir
14. La fleur que je préfère :
15. L'oiseau que je préfère : Le rouge-gorge
16. Mes auteurs favoris en prose : Lovecraft
17. Mes poètes préférés : De Musset
18. Mes héros dans la fiction : Capitaine flamme
19. Mes héroïnes favorites dans la fiction :
20. Mes compositeurs préférés : Michael Jackson, Stevie Wonder, Freddie Mercury
21. Mes peintres préférés : Keith Parkinson, Odilon Redon
22. Mes héros dans la vie réelle :
23. Mes héroïnes préférées dans la vie réelle :
24. Mes héros dans l'histoire :
25. Ce que je déteste le plus : La corruption
26. Le personnage historique que je déteste le plus : Hitler sans grande originalité
27. Les faits historiques que je méprise le plus : L'esclavage
28. Le fait militaire que j'estime le plus :
29. La réforme que j'estime le plus :
30. Le don de la nature que je voudrais avoir :
31. Comment j'aimerais mourir : En combattant un dragon (si je le bats, c'est encore mieux)
32. L'état présent de mon esprit : Serein
33. La faute qui m'inspire le plus d'indulgence :
34. Ma devise : Commence chaque journée comme si elle avait été écrite pour toi !

Hans Delrue part souvent en voyage dans des futurs proches dont il ramène des chroniques sombres et inquiétantes, sans jamais se départir d'une ironie grinçante. Il a participé à diverses anthologies (Éditions Luce Wilquin, Voy'[el], Popfiction, Icare...) et publié des textes dans des revues littéraires en France (Station Fiction, Éveil, Piments & Muscade) et au Québec (Brèves, Virages, Katapulpe).
Ses nouvelles ont obtenu plusieurs distinctions, dont le 1er Prix Escales des Lettres 2009 (Fête du Livre de Lille) et le 2ème Prix Infini 2009. L'amour à deux temps est son dernier recueil de nouvelles.


Site : http://www.hansdelrue.com

 

Sous-catégories

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.