[Epuisé] Mots & Légendes numéro 1 :

Sondage : Quel votre texte préféré dans ce numéro de Mots & Légendes ? (COM_KUNENA_POLL_WAS_ENDED)

Entre deux mondes
Pas de vote 0%
Favori des Dieux
Pas de vote 0%
47
Pas de vote 0%
L'Espoir meurt le dernier
3 100%
Nombre de votants : 1
Vous ne pouvez pas participer à ce sondage réservé aux membres, veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
28 Jui 2008 10:11 #51 par Anonymous
Réponse de Anonymous sur le sujet Mots & Légendes numéro 1 : "un combat sans espoir ?"
C'est un beau succès...
Bon je le lirai pas ce week-end, j'ai théâtre ! Mais je m'y plonge dès lundi.

PS ultime : on oublie ma critique hein, purement subjective qui ne regarde que moi et qui ne gâche en rien l'ensemble. Je ne voudrai surtout pas vous décourager. Même si je ne peux m'empêcher d'exprimer mon ressenti ! :angef:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Jui 2008 14:00 #52 par siel
Je crois, Jasken, que c'est ce que recherchent les gens qui se lancent dans de telle embarcation : avoir le ressenti des autres, peu importe ce ressenti tant qu'il est justifier !
(nan parce que détruire pour détruire, c'est très simple ; être élogieux pour le fun , c'est facile également ! D'où ma très grande appréciation des commentaires postés ici depuis le début (notamment Clone ! )

Siel :copyright Siel:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Jui 2008 17:32 #53 par bkf
SUR LA WEB-REVUE :
J’ai tout lu et j’ai bien mangé, avec ce vertige que sait offrir un blue lagoon ( merci :tavernier: ). J’ai pris beaucoup de plaisir et c’est assez rare de ne pas s’ennuyer dans une web-revue. C’est tout bête par exemple mais la longueur est pile poil ce qu’il faut : quitte à me répéter, l’une des qualités de Mots et Légendes est ce dosage : ni trop, ni pas assez. Et surtout une volonté d’harmonisation, que je n’avais jamais ressenti dans une revue aussi nettement ( faut dire que mettre aux diapasons une tripoté d’artistes n’est pas évident). Et de sacré talent avec ça. Là j’ai eu l’impression que des plumes et des pinceaux ont été mis en avant, et non l’inverse. Mots et Légendes remplis son rôle de découvreur, de passerelle et d’enchanteur. Il m'est plus souvent arrivé de me dire à la lecture de webrevue : bah finalement c'est triste mais toute chose est à sa place. Mieux, à la lecture j'ai pas eu besoin d'abbaisser mes exigences personnelles en me disant que ça restait de l'amateurisme. En somme, j'étais en phase.

Le thème un « combat sans espoir » est avec ses quatre textes comme quatre point cardinaux : il couvre la région thématique tout en étant un écartellement de quatre plongés dans des univers complètement différents et forts. Allier SF/japon/antiquité/ Fantasy sans heurt et un tour de force. D’ailleurs cette juxtaposition renforce l’atmosphère de chaque univers, et chacun est une bouffée d’oxygène du suivant avec ses saveurs propres.
On tient dans les mains un objet fini. Reflètant en plus la nature profonde de ce qu'est l'imaginaire : un dépaysement, un arc en ciel, une explosion des genres pour non pas du chaos mais un sens neuf et beau.

La controverse : j’ai l’opinion exactement inverse. J’ai trouvé que la typographie donnait de la noblesse à chaque texte ( le numéro 1 en est sublimé) sans pourtant alourdir, ou conférer une importance feinte ( l’intro du 2, par exemple, ne décolle pas grâce à cette mise en forme). En fait soit il porte le texte soit le texte s'écroule comme on le sens dans quelques passages. Mais ici les textes ont la carrure. J’aime aussi le soin apporter à chaque page et son cadre. J’apprécie que les lignes soient courtes. Souvent les webrevues ont des lignes à rallonge : je déteste, ça dénature le texte juste pour gagner de l’espace, ça me gène et me soaule dans ma lecture. Or je ne me soaule qu’à la bière. On pense que les mots sont les mots : mais celui qui écrit prend en considération, plus ou moins consciemment, de la disposition de l'espace noirci. Ici, il m’a semblé que ça respectais mieux les volontés classiques sur lesquels on a l’habitude de rédiger, et que l’impact des textes gardaient leur saveur et ne se diluait pas. Bref, j’adore la mise en page. Ne changeais rien ( oui c’est le moi le 1 en haut)

La couverture ( la façon dont est écrit Mots et Légendes, le choix de laisser respirer le dessin, et le choix du titre ainsi que du dessin) est à l’image de l’esthétisme voulu par le rédacteur et l’équipe. Il y a une qualité indéniable et une vision de l’imaginaire rafraîchissante et qui est celle qui me plaît. J’ai eu mes petits frissons pendant la lecture, mes moments d’évasion, d’inspiration, bravo à l’équipe. Le ton libéré aussi me sied : le cycle habituel : on croit à la déconne et la déconne disparaît sous les feux des rampes : pas là, je considère que la qualité des choix artistiques et des artistes eux même maintiennent la revue la tête hors de l’amateurisme ; au contraire on est plutôt content qu’elle conserve cette qualité d’esprit « underground ».
Mon enthousiasme est à l’image de ce qu’il se fait. J’avais dans certaines revues aimé la touche de qualité distinguée d’une vision de l’imaginaire mais ici je retrouve cette qualité avec une passion plus brûlante, plus intestinale, plus dans mon sens de l'exigence.

J'espère ne m'être pas imposé - suivront quand même un topic sur les illus et un autre sur les textes. :herm:

@+ merci pour ce petit bijou dans l'univers des web-revues.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Jui 2008 17:37 #54 par malena
Merci à BKF et aux autres pour vos commentaires, être lu et apprécié est le plus beau cadeau que vous pouviez faire l'équipe de Mots et Légendes (qui inclut les auteurs et illustrateurs bien entendu car sans eux, le zine ne serait pas ce qu'il est !) !

:fleurs:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Jui 2008 19:11 #55 par tatooa
Vraiment très intéressant, ton premier avis, BKF ! Je suis triste que Kaliom ne soit pas là pour le lire...

Je dois préciser que sur mon blog j'ai 3 avis, en plus du mien, qui disent que lapolice est difficile à lire, et c'est le premier truc qui est tombé, jeudi juste après sa sortie, c'est pour ça qu'on s'est fait du soucis. Mais ce sont des avis de "vieux" qui n'avons pas l'habitude de lire sur écran, arf ! ah ben vi, hein, les yeux c'est plus ce que c'était ! :;)2:

Si vous trouvez que ce n'est pas trop ardu comme police, ben tant mieux !


Malena, s'il te plait, transmets mes excuses au nom de l'équipe à Elvys, pour l'avoir empêché de dormir !!! :rose:

Jasken, te bile pas.

Merci à tous.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Jui 2008 20:52 - 28 Jui 2008 21:32 #56 par bkf
Les illustrations :

Sur ces encouragements, et ayant compris qu’ici on boit des cocktails à l’œil, je donne mon avis sur les diverses couv’ ( celle de la web-revue est carrément ce qui m’a fait ouvrir le pdf, donc j’y reviendrais pas, juste un peu avec la dernière puisque c’est le même dessinateur.)

Entre deux Mondes : Alexandre Dainche.

Elle m’a scotché direct’ par sa maturité graphique. Les couleurs donnent un superbe rendu des matières tels l’acier, la peau d’albâtre de la merrienne, le velouté des nuages, la paille sur le côté. La répartition entre les masses d’ombres et d’éclaircies est superbement gérée, l’air de rien, accentuant l’intensité dramaturgique de cet instant suspendu où apparaît une créature que l’on sent mythique. Un chaos de matière et de lumière s’organisant autour du perso. Après il y a une maîtrise évident du corps humain, qui est finement ciselé, et le dessinateur à le niveau pour même nous transmettre une émotion à travers sa pose, entre grâce, innocence et cruauté. L’illustration nous envoûte et est carrément professionnel. Le seul hic ! que j’y ai décelé, ou qui me gène, c’est le rendu des nageoires : on met du temps à comprendre, elle se fondent mal aini que la pierre au premier plan qui avec sa ligne rentre en confusion avec le bord de la falaise et ne démarque pas assez les plans ( et peut-être un problème sur la ligne de fuite de la dîte pierre). Chapeau Alexandre Dainche, j’suis fan, j’crois que dans un webzine seul Alain Mathiot découvert sur outremonde m’avait fait cet effet sur le plan artistique.


Le favori des dieux : Magali Villeneuve.

C’était sans compter, sur ce dessin, qui arrive pour nous achever. Là on se dit "trois sur trois ça fait mal". Bizarrement je connais ce nom d’artiste mais j’arrive plus à mettre de dessin sur le nom. C’est implacable de beauté et c’est encore une fois super pro. Les dessinateurs se sont donnés rendez vous ici pour être inspirés se dit-on( j'parle à mes bières si vous préférez). Les effets sont encore bien rendus : le drapé, le sang si beau qu’on aimerait se couper la main juste pour voir si c'est pareil, l’éclair, le métal de la chaise et la palette en toile de fond, du pourpre au brun. La composition faîtes de ligne verticale qui s’allonge, aligné obliquement ( guépard, l’homme sur le trône, femme en toge ensanglantée ) impose une noblesse à l’espace. L’éclair, élément de chaos, casse cette perfection pour mieux la relevé, il prolonge la femme subtilement. Elle nous conte ainsi une histoire riche cette image que l’on peut lire de divers manières tant le lien visuel unissant les trois protagonistes est fort. D’autant plus riche et intrigante qu’il y a une tension à tous les niveaux : ils sont différents sans lien apparents (animal, homme à l’aspect vénérable, femme mystique) ; ils sont campés dans des positions qui ne se renvoient pas l’un l’autre bien que la compo les unis de biais ; enfin leur regard dirigé dans différentes directions ( au début je pensais que celui du milieu regardait par terre, bref tans pis, je laisse ) ; de l’ombre à la lumière. Bref, ça exploite à fond le potentiel chaque élément représentée. Re-Bref je me suis raconté plein d’histoire avant de lire l’histoire, et ce talent de composition visuel est rare et l’artiste nous offre une fresque romaine moderne.( seul hic ! bien que j’aime les corps, quelque chose me chiffonne sur le torse du dieu au milieu, mais je crois que c’est à la couleur que ça s'est perdu en voyant le step by step). Re-re-bref, respect!

47 – Olivier.

D’un cran technique en-deça, cette illustration a un charme indéniable qui ne jure pas avec le reste. Japonisante, elle est imprégnée d’une ambiance très « pulp ». Même Le visage avec ses traits imparfaits, son manque d’harmonie nous rappelle le style manga, hachuré et dur comme il est parfois. Le 47 assumé au milieu de nulle part en rouge, renforce cette atmosphère. Les sabres dégainés, lumière et obscurité très marqué, les lames, la lune, le temple en ombre sur la falaise, le sabre de profil du samourai en premier plan : tout y est ! L’illustrateur réutilise à bon escient tous ses codes, intensifie l’action et la tension de la scène, tel un moment de série b sacralisé.


L’espoir meurt le dernier – Yvan villeneuve

J’attendais le faux pas avec appréhension et j’ai kiffé cette illustration. Déjà bravo pour la couv’ du mag que j’aime énormément, je sais pas pourquoi, ça nous rappelle du warhammer que j’ai pas forcément fait, mais plein de magie et de promesse.
Il est rare de rencontrer de bonne illu sf car souvent c’est de la synthèse froide peu concrète dans les revues( et souvent à la fnac aussi). Ici il y a ce traitement plus « fantasy » (chargé de couleur, presque du crayon de couleur d’ailleurs non ?). L’idée est encore très inspiré, coupé le plan avec la 3D renforce la touche sf. Je trouve que ce dessinateur maîtrise la densité d’une atmosphère, on sent le dessin : la fumée nous étouffe, les vaisseaux y sont engluées, la lumière verdâtre magnifie le visage et l’expression du perso, tout en lui donnant plusieurs couches. J'ai plus de force, je fatigue, mais je suis conquis par les illustrations de ce dessinateur, sa façon de faire.

On est tous d'accord : visuellement "Mots et Légendes" ça claque !

un verre j'ai la langue sèche tavernier :tavernier:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Jui 2008 21:12 #57 par nalex
Waouh !!! quellle analyse, je suis scotché.....bravo pour tous ces commentaires qui nous vont droit au coeur à tous je pense et sans m'avancer!:)

Pour mon dessin, je suis très touché et tes compliments me vont droit au coeur. Tout comme les petits défauts d'ailleurs, l'avantage d'une illus numérique c'est que l'on peut refaire à l'infini quand c'est possible. Dès que le temps me le permettra je vais donner plus de relief à l'avant plan pour qu'il se détache un peu plus!:) un peu de contraste ne fera pas de mal :)
pour les nageoirs , leur donner une transparence plus soutenu peut sans doute aider à mieux les cerner, je verrai ça aussi. :)

En tout cas merci pour avoir pris le temps d'écrire et d'analyser les illustrations de ce webzine!:)

:fandre: :elfe:D ;) :elfelunette:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Jui 2008 21:28 #58 par bkf
bone idée que la transparence pour les nageoires ! vu comme ça ça peut le faire.
Merci également pour ton commentaire, le mien en tout cas est justifié ; je ferais les textes assez vite, peut-être ce soir, tout dépend. Etant auteur ça va débiter :biere3:

Ravi de lire qu'Elvys a eu le même ressenti que moi :surpris: :explosion:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Jui 2008 21:37 #59 par siel
Je me suis permis de relayer l'info de cette sortie sur différents fora.
Quelque chose comme 4 fora quoi ! :)

Siel, colporteur :copyright Siel:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

28 Jui 2008 21:58 #60 par tatooa
Merciiiiiiiiiiiiiiii pour les illustrateurs, BKF !
juste un chti truc : en première impression, on dirait une femme, mais en lisant le texte, tu verras que c'est un homme (mais mystique, oui, c'est le moins qu'on puisse dire). Androgyne. Comme l'explique Magali dans le step by step, elle aime ce genre de personnage.
:;)2:

Bon, sur ce, qu'est ce que je te sers ? :tropbu:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.365 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.