[Epuisé] Mots & Légendes numéro 1 :

Sondage : Quel votre texte préféré dans ce numéro de Mots & Légendes ? (COM_KUNENA_POLL_WAS_ENDED)

Entre deux mondes
Pas de vote 0%
Favori des Dieux
Pas de vote 0%
47
Pas de vote 0%
L'Espoir meurt le dernier
3 100%
Nombre de votants : 1
Vous ne pouvez pas participer à ce sondage réservé aux membres, veuillez vous connecter ou vous enregistrer.
28 Jui 2008 23:26 #61 par bkf
Sur les textes :

Le seul truc que je n’ai pas lu c’est les documentaires ( je me demandais qui c’était cette femme…tequila sunrise sinon et surtout !). Sauf celui sur l’illustrateur : j’ai adoré ses planches. Me rappelle moebius je connaissais pas.
Je brise le suspens, la qualité des textes est à la hauteur des illustrations surtout pour une web-revue...et peut-être même plus :boxe: ( j’écoute les beattles parallèlement). Merci pour l'accueil de manière globale.

Entre deux mondes – Siel. :chevalier1:

Après plein les mirettes, j’avais un peu peur, par habitude, des récits. Et là soulignons de suite le magnifique prélude dialogué de Siel. Il ne pouvait pas avoir meilleure entrée en matière. Cette double voix, ces deux points vues nous introduit dans toute la richesse de l’univers fantasy créé. Par le biais des deux personnages, on comprend tout l’univers et ses subtilités. Cette nouvelle est l’un de mes deux coup de cœur ( j’remets un peu de suspens). La difficulté de la fantasy c’est son improbabilité et comment donc pénétrer son intimité. J’ai écrit ce qu’on appelle par défaut de la fantasy, fourre-tout que des milliards de sous genre vienne circonscrire pour plus de logique, mais je n’aime pas ce genre. Cette nouvelle nous prouve que c’est une question de doigté. Les deux voix, qu’on démêle peu à peu, auquel on accroche pour l’aspect point de vue subjectif, distille toute la complexité de la situation et son aspect ‘merveilleux’. C’est foutrement original et ça dure la moitié du texte. Ensuite il nous lâche sur le gros morceau, sur la scène, comme au théâtre. Ici, et avant, l’écriture est délicate. De belle description, un sens du rythme dans le phrasé, et un univers captivant. L’idée de la pluie m’a bien plu pour ces ondines. L’attaque du puit est renversante et c’est le texte pour moi le mieux écrit. Quand on y réfléchit car tout n’est aps dit si simplement : l’image de cet amour qui s’est découvert et par erreur à fait découvrir les deux peuples l’un à l’autre est forte. Version tragique à l’envers de roméo et juliette. D’ailleurs c’est juste dommage la fin, qui est réussi dans l’optique « combat sans espoir » ; il aurait été bien de mettre l’accent sur les derniers propos échangés entre le couple et en faire ressortir toute la symbolique. Ou en trouver une pour rendre parfait cette nouvelle de fantasy en dehors d’une thématique quelconque.
Tout est subtil, plein d’idée, qualité d’écriture : un beau morceau de rêve.


Le favori des dieux – Kévin Kiffer. :guerrier: :cleo:

On bascule dans l’antiquité. Bien documenté, surprenant par son thème, d’abord je l’ai trouvé trop longue. J’ai aimé l’idée avec le dieu, et la fin ( julius) justifie les moyens. Il y a, comme il a été dit, un souffle épique, avec cette belle symbolique divine incrusté dans l’Histoire de l’humanité. Je trouve le départ un peu lent. En fait l’atmosphère gréco-romaine, l’application avec laquelle c’est traité est l’un de des principales qualité et touchera selon l’inclinaison. En tout cas est relevé le défi de ce type de récit. Je reconnais les qualités de fond du texte. L’ambiance est bien posé, mais je pense qu’il aurait gagné à être plus concis pour rendre la trame plus percutante.

47 – Alexandre Boquier :ninja:

C’est bien raconté, on est dedans, et comme le précédent, et c’est ce qui fait la richesse de ce Mots et Légendes, on est embarqué autre part, on est plongé dans une autre ambiance. J’ai adoré satsuma ( manga que je recommande chaudement) donc je connais bien l’ambiance nippone et leur valeur et c’est très bien retranscrit. Seul hic ! Il n’y a pas d’imaginaire et surtout cette histoire existe déjà. C’est un fait historique qui s’est passé, souvent narré comme il est précisé à la fin. Donc bien que les rouages fonctionnent à merveille et nous embarque il est impossible de juger de l’originalité de l’idée. Si c’était par le biais d’une écriture moderne vivre cet événement de l'intérieur, décortiqué, et communiquer une passion, c’est réussi car accrocheur.

L’espoir meurt en dernier…- Florent Lenhardt. :robot: :avion:

Second coup de cœur. Le second « long texte ». C’est de la sf. Et c’est même du steampunk outrageusement original et dans un univers bien rôdé ( je crois qu’il le développe sur un site). J’ai complétéement accroché à cette vision du futur/passé, uchronique. C’est bien écrit, percutant, on est à fond dedans. L’aspect géo-politico-stratégique est immersif. C’est véritablement un beau morceau de steampunk à découvrir. C’est actuel, c’est bien senti, l’idée des Etats Unis d’Europe, ce retour à la bonne vieille suprématie européenne est presque en soi le couronnement et la concrétisation inavoué du mouvement steampunk auquel l’auteur a su donné corps. ( plus axé sur l’ère victorienne normalement, et même là si c’est le cœur de l’action la globalisation est bien vu.) C’est cohérent, original et surtout possède cet esthétisme communicatif car profond qui font des œuvres de grandes œuvres. Toute la psychologie du commandant m’a séduite, et les batailles d’avions sont époustouflantes. L’écriture est nerveuse et très visuel avec ce soupçon de poésie « Frank sentit […] son cœur exploser comme une grenade". Replacé dans son contexte c'est jouissif. L’univers ici est en béton armé. Entre la Grande Inde, le Bizarroïde, les Furies : à découvrir de soi-même.

Quatre belles pièces, quatre beau univers, pour tout les goûts, chapeau ! j'suis crevé...j'laisse la parole à d'autres...

c'est bel et bien fini, j'vais vous laisser tranquille... :alcool3: :pc:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

29 Jui 2008 01:04 #62 par siel

Entre deux mondes – Siel. :chevalier1:

Après plein les mirettes, j’avais un peu peur, par habitude, des récits. Et là soulignons de suite le magnifique prélude dialogué de Siel. Il ne pouvait pas avoir meilleure entrée en matière. Cette double voix, ces deux points vues nous introduit dans toute la richesse de l’univers fantasy créé. Par le biais des deux personnages, on comprend tout l’univers et ses subtilités. Cette nouvelle est l’un de mes deux coup de cœur ( j’remets un peu de suspens). La difficulté de la fantasy c’est son improbabilité et comment donc pénétrer son intimité. J’ai écrit ce qu’on appelle par défaut de la fantasy, fourre-tout que des milliards de sous genre vienne circonscrire pour plus de logique, mais je n’aime pas ce genre. Cette nouvelle nous prouve que c’est une question de doigté. Les deux voix, qu’on démêle peu à peu, auquel on accroche pour l’aspect point de vue subjectif, distille toute la complexité de la situation et son aspect ‘merveilleux’. C’est foutrement original et ça dure la moitié du texte. Ensuite il nous lâche sur le gros morceau, sur la scène, comme au théâtre. Ici, et avant, l’écriture est délicate. De belle description, un sens du rythme dans le phrasé, et un univers captivant. L’idée de la pluie m’a bien plu pour ces ondines. L’attaque du puit est renversante et c’est le texte pour moi le mieux écrit. Quand on y réfléchit car tout n’est aps dit si simplement : l’image de cet amour qui s’est découvert et par erreur à fait découvrir les deux peuples l’un à l’autre est forte. Version tragique à l’envers de roméo et juliette. D’ailleurs c’est juste dommage la fin, qui est réussi dans l’optique « combat sans espoir » ; il aurait été bien de mettre l’accent sur les derniers propos échangés entre le couple et en faire ressortir toute la symbolique. Ou en trouver une pour rendre parfait cette nouvelle de fantasy en dehors d’une thématique quelconque.
Tout est subtil, plein d’idée, qualité d’écriture : un beau morceau de rêve.


Que dire, si ce n'est un très grand merci pour ce paragraphe concernant ma nouvelle.
Cela t'a, semble-t-il, autant plu que j'ai pris plaisir à l'écrire et vous faire partager !
Ca redonne envie de se plonger dans un monde, de reprendre le carnet de note, de route aussi et de réécrire !
Véritablement : merci !

Siel :rougi:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

29 Jui 2008 01:17 #63 par bkf
:cowboy: merde, mauvais émoticon
bref, ce que j'ai oublié de dire, dans ton texte, c'est que c'est d'autant mieux et difficile que c'était une nouvelle. En effet il est dure en fantasy de faire croire et au lecteur d'adhérer en si peu de mot en un univers.

bonne reprise alors :saut:
au plaisir. :tomate:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

29 Jui 2008 01:20 #64 par nalex
j'acquiesce les dires de BFK.

Pour ma part j'aimerais avoir un bon gros roman de cet univers et de cette histoire qui mérite, je pense, un approdondissement.

:)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

29 Jui 2008 10:48 #65 par siel
Je vais y réfléchir, Nalex, promis !

--> BKF (et Nalex d'ailleurs...) : il est vrai que le format nouvelle est un format que j'apprécie, avec lequel je me sens à l'aise. Au delà, (novella ou roman), je ne sais pas si je serais capable de tenir la marée.
Je m'étais toujours dit qu'un jour, je reprendrais une histoire inachevée qui compte aujourd'hui près de 200 000 signes, mais cela demande beaucoup de temps et je suis très très pris...

Mais, j'y réfléchis, j'vous dis ! :)

Encore merci !

Siel :copyright Siel:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

29 Jui 2008 11:02 #66 par tatooa
Merci beaucoup pour ces avis détaillés, BKF !
Et je suis sûre que FLorent appréciera ton avis, lui qui avait peur que sa longue nouvelle ne fasse "décrocher" le lecteur... :;)2:
Et sur ce je vous dis à ce soir, on part en virée moto avec les enfants, pour une fois...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

29 Jui 2008 14:02 #67 par clone


L’espoir meurt en dernier…- Florent Lenhardt. :robot: :avion:

Second coup de cœur. Le second « long texte ». C’est de la sf. Et c’est même du steampunk outrageusement original et dans un univers bien rôdé ( je crois qu’il le développe sur un site). J’ai complétéement accroché à cette vision du futur/passé, uchronique. C’est bien écrit, percutant, on est à fond dedans. L’aspect géo-politico-stratégique est immersif. C’est véritablement un beau morceau de steampunk à découvrir. C’est actuel, c’est bien senti, l’idée des Etats Unis d’Europe, ce retour à la bonne vieille suprématie européenne est presque en soi le couronnement et la concrétisation inavoué du mouvement steampunk auquel l’auteur a su donné corps. ( plus axé sur l’ère victorienne normalement, et même là si c’est le cœur de l’action la globalisation est bien vu.) C’est cohérent, original et surtout possède cet esthétisme communicatif car profond qui font des œuvres de grandes œuvres. Toute la psychologie du commandant m’a séduite, et les batailles d’avions sont époustouflantes. L’écriture est nerveuse et très visuel avec ce soupçon de poésie « Frank sentit […] son cœur exploser comme une grenade". Replacé dans son contexte c'est jouissif. L’univers ici est en béton armé. Entre la Grande Inde, le Bizarroïde, les Furies : à découvrir de soi-même.


Grand merci, grand merci ! Doublement heureux d'avoir pu te faire aimer le fond et la forme ! Comme l'a dit Tatooa j'avais un peu peur de la longueur de la nouvelle :inquiet: C'est vraiment encourageant de savoir que l'univers ait pu accrocher, ainsi que ce style "visuel" ( ce que je prend comme un grand compliment ! ), et que la thématique d'une Europe Fédérée soit encore capable de faire travailler positivement l'imagination ( même si dans le reste de mes textes dans cet univers l'aspect positif des Etats Unis d'Europe est constamment mis en doute, c'est le thème central de l'univers en question ). J'ai essayé de retranscrire les thématiques liées aux EUE mais dans un contexte plus proche du nôtre : la globalisation. Les EUE sont le symbole même d'un monde qui s'unit, s'allie, se fédère, avec les conséquences que cela entraîne dans des hégémonies modernes, et surtout l'instabilité d'un monde multipolaire, où le système de blocs qui nous a terrifié pendant la Guerre Froide se remet lentement en place ( montée de l'Asie, de l'Inde, de la Russie - et qui ne s'aiment pas ). Mon contexte uchronique du Krach de 2006 est prétexte a accélérer et exagérer ce processus ( tout comme le rejet de la Religion, car l'objet de ma réflexion est politique et que le religieux est un terrain encore trop glissant pour moi ^^ ) Heureux que ce travail de déformation aboutisse à un "univers cohérent en béton armé" :elfe:D

Je suis étonné aussi de la classification en steampunk, car mélangeant les genres on m'a bien souvent répondu que j'étais trop SF, pas assez SF, trop anticipation, pas assez futuriste, trop récit de guerre mais trop fictif, trop politique... résultat on m'a placé dans Cyberpunk, maintenant Steampunk, je suis un peu perdu :elfe:D

En tout cas merci pour tes compliments, vraiment, je suis honoré :merci:

"Le fou croit vivre éternellement en fuyant les conflits, mais le Temps ne lui accordera aucune clémence dusse le fer l'épargner." Un vieux sage borgne.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

29 Jui 2008 14:17 #68 par kith

Le favori des dieux – Kévin Kiffer. :guerrier: :cleo:

On bascule dans l’antiquité. Bien documenté, surprenant par son thème, d’abord je l’ai trouvé trop longue. J’ai aimé l’idée avec le dieu, et la fin ( julius) justifie les moyens. Il y a, comme il a été dit, un souffle épique, avec cette belle symbolique divine incrusté dans l’Histoire de l’humanité. Je trouve le départ un peu lent. En fait l’atmosphère gréco-romaine, l’application avec laquelle c’est traité est l’un de des principales qualité et touchera selon l’inclinaison. En tout cas est relevé le défi de ce type de récit. Je reconnais les qualités de fond du texte. L’ambiance est bien posé, mais je pense qu’il aurait gagné à être plus concis pour rendre la trame plus percutante.


Merci pour ce commentaire BKF. Je suis très heureux que le côté documentation n'est pas basculé en mode *cours d'histoire chiant* parce que comme j'ai tendance à m'étendre sur les éléments, je craignais que ça passe mal auprès du lecteur peut-être moins habitué à l'Antiquité que moi. De ce côté, je tiens à saluer l'équipe qui a fait un gros boulot pour équilibrer le texte par ses corrections et remarques.

Pour ce qui est du souffle épique, c'est le plus beau compliment que l'on peut me faire :rougi: C'est l'effet recherché et je m'en cacherai pas - ou mal ^^. J'ai toujours été fasciné par cette relation entre le divin et l'Histoire avec un grand H, souvent présenté dans les textes antiques comme évident et très appuyé. Je tenais simplement à faire ressortir ce point pour continuer dans le référencement.

Bon, pour le début lent, je plaide coupable par contre. C'est mon style qui n'est peut-être pas encore totalement au point pour démarrer les textes, et d'un autre côté j'aime beaucoup l'idée de poser les choses, de m'étendre - peut-être encore trop - et de débuter lentement pour faire monter la pression et accélérer. On pouvait d'autant plus en profiter que Kaliom et les autres nous laissaient de la marge pour s'étaler, pour creuser et poser tranquillement la chose. Je l'ai vu en participant à un autre AT, j'ai du mal à faire court et ça m'ennuie de le faire, en fait. On va mettre cela sur le compte du manque de pratique :elferouge: Ce n'est peut-être pas encore parfait, mais je pense que ça peut se travailler et j'ai déjà beaucoup appris sur le travail pour Favori des Dieux.

Je te remercie d'avoir pris le temps de laisser de si longs commentaires, je suis sûr que toute l'équipe sera heureux de les lire. Moi le premier ;)

Plongez dans l'Antiquité et découvrez Entre la Louve et l'Olympe

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

29 Jui 2008 15:16 - 30 Jui 2008 12:17 #69 par bkf
[ edit : j'ai retiré pour envoyer en mp.]

Merci également pour vos retour de retour,

@++BKF :barbecue:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

30 Jui 2008 09:26 #70 par gawain
BKF! Pour du commentaire ça c'est du commentaire. Il est très touchant de voir s'exprimer quelqu'un de manière si claire, sensible et développé. Tout le monde en a pour son compte et j'en profite donc pour te dire un grand merci pour l'analyse faite sur mon illustration du texte de Florent. C'était là ma toute première en Sf et j'appréhende beaucoup les commentaires car je suis très conscient de ses faiblesses. Mais tu passes outre les défauts pour ne t'attacher qu'au ressentit. Pour cela j'e t'en remercie. Concernant le texte de Florent il est vrai que j’émettais une réserve sur ce que je pourrais en retirer. Allait il être suffisamment évocateur pour en extraire une image, y trouverai je suffisamment de matière émotionnelle pour permettre à cette représentation du colonel d’exister donc d’être crédible et de n’en apprécier que plus la lecture de ce récit ? Je laisserai au bon soin de l’auteur et des autres lecteurs a venir de répondre à ces questions. Un fait est avéré cependant le récit était un plaisir a lire même si je ne suis pas coutumier du fait, rythmé, intense et un partit pris pour la fin surprenante et osée.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.184 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.