Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Cette interview de Vaelyane a été réalisée dans le cadre de la parution de son illustration, inspirée par la nouvelle La symbiose, dans le webzine Mots & Légendes 9.

 
Pourrais-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
Je m'appelle Katia, et je publie mes illustrations sur le net sous le pseudonyme de Vaelyane. Je suis quelque peu théâtrale et un tantinet bizarre, mais on s'y habitue !
 
Comment t'est venu le goût du dessin, à quel âge ?
J'ai toujours machinalement gribouillé dans les marges de mes cours. Mon crayon ne cherchait qu'à raconter des histoires et décrire des personnages. L'aspect technique du dessin a doucement pris de l'ampleur lorsque j'étais au collège, et c'est au lycée qu'est survenu le véritable déclic.
 
Comment abordes-tu la création d'un dessin ? Comment te vient l'inspiration ?
J'ai dans ma tête un tourbillon d'images. J'observe, déconstruis, reconstruis et visualise constamment. C'est un exercice que j'effectue systématiquement avant d'entamer une illustration. Je prends des instantanés mentaux des éléments les plus pertinents et je me mets au travail. En ce qui concerne l'inspiration, tout est bon à prendre ! Un dessin peut aussi bien surgir d'un tableau de grand maître que d'un motif imaginé dans une tache de café.
 
Peux-tu nous parler de la façon dont tu as abordé l'illustration du texte La symbiose ?
Mon but était de retranscrire visuellement un sentiment d'effroi. J'ai tenté de cerner un moment charnière de la nouvelle, lorsque le protagoniste, un homme artificiellement augmenté, comprend soudain l'élément-clé de la stratégie des individus qu'il recherche après avoir été violemment attaqué lors de son enquête.
 
Quel est ton endroit favori pour dessiner ? As-tu des rituels ?
Jusqu'ici, j'ai principalement dessiné dans mon lit, par manque de place. Je m'aménage un petit espace de travail à l'aide de planches sur lesquelles je dispose mon matériel. J'ai bon espoir de pouvoir bientôt séparer mon atelier de ma chambre, ce qui chamboulera mes habitudes !
 
As-tu un dessin dont tu es particulièrement fière ? Voudrais-tu nous le montrer ?
J'investis beaucoup d'attention dans toutes mes illustrations, et il m'est impossible d'en choisir une au détriment des autres. Je laisse à Kaliom le choix d'inclure (ou non) une image de mes galeries en ligne, s'il le souhaite. ;)


 
Contest - Les Chroniques de Maindish
les deux personnages appartiennent à Pendalune.


Quels sont tes illustrateurs favoris ? Influencent-ils tes dessins ?
J'admire pléthores d'artistes, tous plus talentueux les uns que les autres, mais j'essaye principalement de développer ma propre voie. Si des influences externes sont inévitables, elles sont souvent inconscientes, et donc diffuses. Je n'ai pu en cerner que certaines : mon goût des courbes organiques et des contours marqués résonne avec l'Art Nouveau. L'attention que je porte à la couleur est au contraire inspirée par Aube.
 
Est-ce que tu as un style de dessin que tu préfères ? Y a-t-il des projets d'illustration que tu refuserais ?
Mon travail personnel regorge d'illustrations semi-réalistes, et j'ai récemment élargi mon panel de styles en expérimentant des dessins plus simples, destinés à un public plus jeune. Quant au choix de mes sujets, je me réserve le droit de refuser tout projet à caractère raciste, diffamatoire, pornographique... ou tout simplement lorsque je ne me sens pas à la hauteur !
 
As-tu une anecdote à nous raconter sur ton parcours artistique ?
Je me considère comme une sorte d'« artisane de l'image » plus qu'une artiste. J'ai par conséquent le sentiment troublant de mentir lorsque j'écris le mot « art » ou « artiste » à mon propos.
 
Quels sont tes projets ?
Entrer dans une bonne école d'illustration, réussir à gagner mon pain, réaliser et publier une bande dessinée, m'acheter une presse pour vendre des impressions de gravures... Mais d'abord, finir ma licence en Arts Plastiques et m'occuper de ma santé !
 
Pour conclure, qu'as-tu envie de nous dire ? 
Écrivez ce que vous aimeriez lire. Dessinez ce que aimeriez voir. Et allez toujours plus loin.
 
Vous pouvez retrouver l'univers de Vaelyane sur son DeviantArt.

Vaelyane, ou Katia NS, est un individu humanoïde de sexe féminin d'une vingtaine d'années environ. Un peu étourdie, on peut l'entrevoir à l'occasion dans les rues de Strasbourg, systématiquement affublée d'un chapeau à plumes.
Mélange absurde de monstre hirsute des cavernes et d'aristocrate néo-barococo-steampunko-victorien, elle se passionne d'abord pour l'Histoire de l'Art, avant de se vouer à la pratique du dessin. Illustratrice dans l'âme, et après une formation inachevée dans le domaine du graphisme, elle étudie à présent les arts plastiques à l'université ; la mentalité et les buts complètement différents de ce nouveau domaine la laissent cependant tout à fait perplexe.
Son rêve, comme bon nombre d'autres aspirants illustrateurs, serait de vivre de ses créations, malgré la nature utopiste d'un tel projet. En attendant, elle étudie, dans l'espoir d'avoir un avenir dans le domaine.
Pour les quelques curieux intéressés par son travail, celui-ci est visible, en attendant qu'elle ait son propre site, sur sa galerie deviantArt : http://vaelyane.deviantart.com

Vaelyane répond au questionnaire de Proust, en version abrégée :

1. Ma vertu préférée : L'honnêteté.
2. Le principal trait de mon caractère : Le n'importe-quoïsme.
3. Mon principal défaut : Je suis plutôt maniaque...
4. Ma principale qualité : … je suis vraiment maniaque, en fait.
5. Ce que j'apprécie le plus chez mes amis : Que je puisse compter sur eux comme ils peuvent compter sur moi.
6. Mon occupation préférée : Qu'il est ardu de choisir entre manger et dormir ! Dans le doute, je vais répondre « dessiner ».
7. Mon rêve de bonheur : Avoir la paix et l'esprit tranquille.
8. Quel serait mon plus grand malheur ? Perdre la vue, par exemple.
9. A part moi-même qui voudrais-je être ? Quelqu'un de moins anxieux...
10. Le pays où j'aimerais vivre : Mon propre état indépendant, avec pour capitale, mon lit.
11. La couleur que je préfère : Je ne saurais dire... J'ai, en revanche, une couleur en horreur : le rose.
12. La fleur que je préfère : Le Coeur-de-Marie, quelle forme étrange !
13. L'oiseau que je préfère : Le gypaète barbu ! Ne riez pas, c'est un superbe vautour, il pourrait mal le prendre...
14. Ce que je déteste le plus : Le mensonge.
15. Les faits historiques que je méprise le plus : les guerres saintes... quel bel esprit de tolérance...
16. Le fait militaire que j'estime le plus : Savoir éviter une bataille qui peut l'être.
17. Le don de la nature que je voudrais avoir : S'agit-t-il d'un don possible et réel, ou non ? Si oui, (et si la nature donnait quoi que ce soit, cette vile fourbe) j'aimerais avoir les moyens de lutter contre mon stress.
18. La faute qui m'inspire le plus d'indulgence : le perfectionnisme. Dans une certaine mesure, ce n'est pas une faute, mais au-delà, il devient handicapant, et plutôt problématique. Bien sûr, je ne blâme aucun perfectionniste, je suis moi-même atteinte de ce terrible fléau !
19. Ma devise : « J'l'ai mangé. »

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.