Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Yvan Villeneuve a commencé très jeune à développer le goût du dessin. Petit enfant, ses premières influences graphiques furent les mondes enchantés du grand Walt Disney. Vinrent s’immiscer, à l’adolescence, les héros mythiques des comics américains, qu’il recopiait avec acharnement, au même titre que l’inénarrable petit gaulois créé par le génialissime duo formé par Goscinny et Uderzo...
Ce n’est que bien des années plus tard, que fut prise la décision de faire de son amour du dessin : son métier.
Sa carrière débuta véritablement en 2007 avec le jeu de rôle « les Ombres d’Esteren » pour lequel il œuvre avec ses camarades sans relâche. Un véritable terrain de jeu qui lui permit d’explorer et développer avec une grande liberté d’action ses compétences graphiques.
Ce travail sur les Ombres d’Esteren, qu’il proposa comme sésame pour de nouvelles collaborations, le fit entrer en contact avec des dessinateurs et scénaristes de bandes dessinées. C’est ainsi qu’il fut employé comme coloriste de couvertures pour les éditions Glénat, Delcourt et les Humanoïdes associés.
Il illustra aussi pour les éditions Icare (le jeu de rôle Pendragon), mais aussi pour les éditions Voy’[el], Thalez, quelques travaux pour une agence de communication Fosséenne et plus récemment pour un grand réseau de distribution national de pièces de rechange automobiles.
Un projet plus personnel est en cours, en collaboration avec un directeur artistique, s’appuyant sur la « légende » de la bête du Gévaudan.
Et bien entendu l’aventure Esteren se poursuivant, son investissement reste total.
 
Vous pouvez retrouver l’univers et toute l’actualité d’Yvan Villeneuve sur son blog et sa galerie numérique.

Né en 1971 à Tulles (Corrèze) Yvan Villeneuve fut un élève médiocre… (Hé !!!)… Oui il faut le dire… (ouais mais pas trop fort !). Il vivait dans un monde fait de super héros, de demoiselles en détresse, de dragons, de châteaux perdus dans les brumes, de… (ouais en clair et pour faire court des mondes imaginaires !)… Oui c’est ça ! (bin alors ! dis-le simplement !). Hum ! Préférant donc des mondes imaginaires à celui dans lequel nous sommes tous contraints de vivre, il développa un penchant très net pour le dessin…(c’est peu d’le dire !) seul moyen de réelle évasion qu’il trouva (ouais genre super limité le gars quoi ?). Il ne compte plus les heures passées à recopier les super-héros des plus illustres comics américain ni les longues heures passées à remplir des carnets entiers des personnages et autres créatures peuplant les univers merveilleux de Walt Disney (soupir !!!). Mais un jour la réalité le rattrapa et il fut soumis à un choix : travailler ou faire des études d’art ! Pour des raisons que nous passerons sous silence…(Mouais y’a intérêt !) il fit le choix le plus pratique, travailler ! Mais sans pour autant lâcher le crayon (bin si ! pour conduire, manger, prendre un bain, etc)… Oui évidemment ! Et les petits boulots s’enchainèrent pendant de looooongues années jusqu’au jour où il décida par l’impulsion de certains de ses proches de faire de sa passion son métier. Depuis la vie est certes moins paisible matériellement, mais ô combien plus gratifiante et enrichissante que par le passé… (ouaip ! je confirme !!). Il travaille désormais pour le jeu de rôle, la communication, l’édition, il fait quelques expositions, rencontre ses collaborateurs sur les conventions, au contact desquels il progresse humainement ainsi que dans son art et n’a de cesse d’apprendre. (Booorne toooo leeeeearne !!)

Vous pouvez retrouver l’actualité d’Yvan Villeneuve sur son blog.

Moa : Bonjour Yvan !
Toa : Bonjour Yvan !
Moa : Alors comme ça, tu t’appelles Yvan ?
Toa : ouaip !
Moa : C’est un prénom qui te plaît ?
Toa : Bin écoute, on cohabite depuis longtemps alors je dirais oui !
Moa : O-kkkkkk ! Alors passons a l’interview maintenant !
Toa : Coooooooool !
Moa : J’te le fais pas dire !
Toa : On va bien s’entendre tous les deux !
Moa : Il semblerait oui hi hi !! Donc tu illustres ?
Toa : Oui messire !
Moa : Et c’est bien ?
Toa : Franchement ? Comme disent les acteurs, c’est le plus beau métier du monde quand on y arrive.
Moa : C’est pas trop dur de faire sa place ?
Toa : Tu me fais penser que j’aurais dû dire que c’est aussi le métier le plus dur au
monde de par le fait.
Moa : Je compatis !
Toa : Merci !
Moa : Pas de quoi ! Pourquoi donc avoir choisi cette voie plus qu’une autre ?
Toa : Disons qu’après avoir fait pas mal de boulots dans des branches diverses, pour nourrir son homme (moi donc) et le passage de la trentaine signifiant très souvent « bilan de vie professionnelle », en tout cas pour moi, je me suis vite rendu compte que l’art ne voulait pas me lâcher d’une semelle et que quitte à vieillir en bossant, autant vieillir dans une profession qui vous tire vers le haut, mais qui avant tout fait partie de vous. Bon ! Cela affame souvent son homme (remoi donc !) je te l’accorde et les lendemains sont très souvent incertains, mais je préfère ça à tout autre travail.
Moa : Quelle abnégation !
Toa : Abnequoi ?
Moa : …………………….. !!!!!
Toa : Vas-y, appelle-moi Jean Claude aussi !!!!!!
Moa : Meeeeuuuuu non. Allez continuons !
Toa : Mouais ! C’est bien pour les lecteurs, sinon…..
Moa : Brave homme ! Sinon quelles sont tes inspirations, tes mentors, tes musiques préférées, on veut tout savoir de ta vie !
Toa : Tout ! Tout ! Tout ! Vous saurez tout sur ma vie vie… … … Hum !!! Alors mes inspirations, je les puise un peu partout, les livres, le web, les balades en nature, classique quoi ! J’ai une passion toute particulière pour la montagne et les forêts. Je ne peux concevoir une illustration personnelle sans ces magnifiques paysages (du moins quand cela est possible). Pour ce qui est des mentors, il en est un en particulier qui me suit partout, le plus souvent sous forme d'art book, c’est Monsieur John Howe. Je guette avidement chacune de ses illustrations sur son site. Si tu regardes mes aquarelles via le mien de site, et que tu compares avec son travail, tu verras qu’il m’a énormément influencé, allant presque (que veux‑tu il faut bien apprendre) jusqu'à copier sa technique. Je n’y suis évidemment jamais parvenu, mais cela m’a beaucoup appris à comprendre l’emploi des encres de couleur.
Comme autres mentors il y a, Frazzeta, Walt Disney, Olivier Ledroit, Alan Lee, Vincent Dutrait, Paul Bonner, Wayne Reynolds, Norman Rockwel, James Gurney et bien d’autres encore.
Moa : Respire !
Toa : Merci….. ! Pour les musiques, je suis assez difficile et mes choix se tournent très souvent vers des musiques d’ambiance onirique, celtique, médiéval (ça c’est pour l’inspiration, la mise en condition). Mais j’écoute aussi du métal, mais plus le style Kamelot, Within Temptation, Dream Theater, Scorpion ou ACDC, que du métal dur. Et puis aussi Phil Collins, Francis Cabrel, Georges Michael, Téléphone…….
Moa : Des trucs de vieux quoi !!!!!!
Toa : Mais je te M… mon p’tit pote !!!!!……… Continuons ! Sinon à part l’art, j’aime jouer de la batterie, faire du roller (j’ai fait deux ans de hockey alors poupougne l’intervieweur !), (Je l’entends qui déglutit), et puis le reste c’est perso NA !
Moa : Bien monseigneur !
Toa : Je préfère !
Moa : Voilà voilà ! …….. Tu penses avoir tout dit, tout divulgué ?
Toa : Tu veux pas non plus la taille de mon athena aussi ?
Moa : Houlà non !!! Hum ! Ce fut un plaisir Yvan !
Toa : Pour moi aussi Yvan !
Moa : On se fait la bise alors ? Tu m’en veux pas !
Toa : Maaiiiiiis non grand fou, viens par-là !
Moa : Oumf ! Pas trop fort !!!! Et bien encore merci d’avoir répondu à mes questions et puis bon courage (tu en auras besoin !) et que l’inspiration soit avec toi.
Toa : Merci damoiseau et merci à vous là derrière votre écran d’avoir suivi notre petit délire et puissiez‑vous prendre du plaisir à regarder et lire ce webzine…… à bientôt et tenez-vous fort !!!
Moa : Heu pas mieux !

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.