Littérature (très) savante

17 Nov 2020 13:56 #331 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Notre deuxième goncourisable de la semaine, dans le dernier carré des élus.

www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Blanche/L-anomalie#

Et là, quand il se relève, admirant son travail, une envie prodigieuse de pisser le saisit. Blake n’y aurait jamais pensé.Il faut dire que dans les films, l’assassin ne pisse pas. Le besoin est si pressant qu’il songe même à se soulager dans la cuvette, quitte à nettoyer à fond après. Mais si les flics se mettent à être un tant soit peu intelligents, ou simplement systématiques, à suivre méthodiquement la procédure, ils trouveront de l’ADN. Forcément. Enfin, c’est ce que se dit Blake. Alors, malgré sa vessie qui l’implore, il poursuit son plan en grimaçant sous le supplice. Il prend le savon, le presse fort contre le talon de Ken, écrase une trace sur le sol, et le jette dans l’axe de la glissade supposée : le savon ricoche et va se loger derrière les toilettes.Parfait. Le retrouver ravira l’enquêteur, trop heureux d’avoir résolu l’énigme. Blake règle la température de la douche au maximum, l’ouvre, oriente le jet de la pomme vers le visage et le torse du cadavre, évitant tout contact avec l’eau fumante, et sort de la salle de bains.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

30 Nov 2020 13:15 #332 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
C'est finalement l'homme qui pisse qui a eu le prix Goncourt. Avec 60 ans de retard, donc, un sous-Dick mal écrit autour d'une poignée de stéréotypes.

www.francetvinfo.fr/culture/livres/roman...ie-tele_4174709.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

30 Nov 2020 15:58 #333 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
Ça y est tout le monde se pignole sur ce Goncourt. Parce que le prix a été décerné à un bouquin de SF.
Quand ça vient de ceux qui ne l'ont pas lu ou pas lu d'extraits, je comprends qu'on pense que ce soit un vrai bouquin de SF.
Ceux qui l'on lu disent que c'est un des meilleurs romans de SF de l'année.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

01 Déc 2020 13:47 - 01 Déc 2020 13:59 #334 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Tu avais raison.

www.actusf.com/detail-d-un-article/le-pr...un-roman-dimaginaire

Je ne veux pas me montrer méchant, parce que je vois ce qui leur fait plaisir, mais je crois qu'ils sont totalement à côté de la plaque. Comme Damasio l'an dernier, dont le succès du dernier roman est une mauvaise nouvelle (parce qu'il a été lancé comme un produit marketing par un histrion de médias, parce que c'est de la littérature prétentieuse et vide qui accrédite l'idée que la SF doit être verbeuse pour être digne de la presse nationale, parce qu'une fois encore on a prêté au riche dans le plus parfait mépris de la foule des auteurs anonymes). Là encore, c'est parce qu'il est publié chez Gallimard que ce roman est goncourisé, c'est donc toujours au sein du petit parc germanopratin des copinages et de l'entre-soi que ça se situe, et cela n'aura aucun impact positif sur la littérature de genre.

Marie Darrieussecq, avec Notre vie dans la forêt, a écrit le livre le plus bête, le plus superficiel et le plus plat jamais torché sur le clonage (même Michael Bay a fait mieux dans une de ses séries Z, ce n'est pas peu dire.) Mais elle a eu droit à une couverture médiatique généraliste généreuse (et aux ventes qui vont avec) parce qu'elle est publiée chez POL. Pendant ce temps, des dizaines d'auteurs qui, sur ce thème, sont allés avec audace, et style, infiniment plus loin, et depuis tellement plus longtemps, restent dans l'anonymat parce qu'ils n'émargent pas chez les éditeurs respectables...

Quand les maisons de l'imaginaire cesseront-elles de croire que ces coups médiatiques sont une marche gravie pour notre littérature ? C'est Gallimard qui a été primée hier, pas la SF. Nous restons des intouchables.

Il est même frappant de voir que ces auteurs de blanche soudain récompensés ou encensés pour un petit voyage dans la littérature de genre n'arrivent jamais à la cheville de leurs prédécesseurs des genres inavouables, qui connaissent l'état de l'art et explorent ces thèmes depuis toujours : on en veut pour preuve Mme Darrieussecq donc, mais aussi Cormac McCarthy dans le post-apo (The Road) ou Marc Dugain dans la petite dystopie start-upienne. En d'autres termes, non seulement ces prix et articles de journaux ne sont pas une avancée pour la littérature de genre, mais même si elle l'était, ce serait pour ce qu'il y a de pire en littérature de genre, parce que c'est l'amateur arrogant et ignorant de la rue Saint-André-des-Arts qui est récompensé, pas le professionnel passionné des pulps.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

01 Déc 2020 14:08 #335 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
Ce ne sont même pas des "compagnons de route" comme peuvent l'être Eric Faye, Georges Olivier Chateaureynaud ou Henri-Frédéric Blanc. Des auteurs de blanche qui lisent aussi de la SF et qui y font parfois des incursions.
Contrairement aussi à certains auteurs anglo-saxons de littgen qui ont une connaissance du genre que n'ont pas les Germanopratins.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

01 Déc 2020 14:16 - 01 Déc 2020 14:17 #336 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Je connais mal le milieu littéraire anglo-saxon (je parle du milieu, pas des livres), donc je n'ai pas d'opinion sur sa connaissance de la littérature de genre, mais dans le cas de McCarthy, par exemple, j'avais été consterné. Non seulement c'est un très mauvais roman, The Road, blafard et creux comme un Paul Auster des années 80, mais surtout ça ne nous disait rien, absolument rien, de neuf, ni littérairement, ni sur le thème abordé. Il est vrai que renouveler le genre en 250 pages écrites au rouleau de peinture...

Inutile de dire que la critique s'est pâmée.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

01 Déc 2020 14:28 #337 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
Quitte à lire de la littérature 19éme, ai lieu d'un auteur de blanche qui réinvente la SF du 19éme siècle, je préférerais lire la SF du 19éme arrondissement. :D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

14 Déc 2020 11:01 #338 par Fabien Lyraud
Réponse de Fabien Lyraud sur le sujet Littérature (très) savante
Je me suis payé Damasio sur Facebook. Je vous fais profiter.

L'éditeur : monsieur D votre histoire ne tient pas debout. Imaginer une société où les riches vivent dans d'immenses palais sur la plage et ou les pauvres doivent se contenter de masures construites sous l'eau, ce n'est pas possible. Vos pauvres comment ils respirent.
L'auteur : mais c'est une métaphore socio-politique. Les lois scientifiques je m'en balance. C'est les idées qui sont importantes.
L'éditeur : mais la cohérence de l'univers ?
L'auteur : je m'en fous de ça. Pourvu qu'il y ait une cohérence idéologique.
L'éditeur : c'est donc un conte philosophique pas de la SF. Il faut assumer.


Je pense que j'ai visé juste.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

14 Déc 2020 13:10 #339 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Oui, je suis assez d'accord. C'est l'une des raisons pour lesquelles son meilleur livre est La Horde. Ce n'est pas de la SF, ce n'est pas politique, s'il y a métaphore, c'est de la métaphore pour esprits faibles deleuziens : ça marche. Dans La Zone du dehors ou Les Furtifs, ça ne fonctionne pas du tout. (De plus, dans Les Furtifs, stylistiquement, il a totalement lâché la goupille).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

15 Déc 2020 07:52 #340 par Jeb
Réponse de Jeb sur le sujet Littérature (très) savante
Ada Palmer continue à être encensée pour ses niaiseries d'élève en première année de fac. Le problème, c'est qu'à chaque fois que je lis un article sur sa série, il y a dedans des âneries grosses comme une sphère de Dyson : on se demande alors si les thuriféraires de la romancière ont qualité à parler de son "érudition". Ici, on nous parle de remise en cause du "modèle occidental de la famille nucléaire".

www.actusf.com/detail-d-un-article/ada-palmer-sept-redditions

Je recommande donc, à titre d'introduction sur les régimes familiaux et différents concepts tels que le conservatisme des zones périphériques, la lecture de cet ouvrage :

www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/NRF...s-systemes-familiaux

Ça fait 800 pages, ça n'est que le premier tome et c'est une lecture un peu sèche. Mais ça permet de poser quelques bases et d'éviter ensuite de raconter n'importe quoi.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.216 secondes
Propulsé par Kunena
Nous utilisons des cookies sur notre site Web. Certains d'entre eux sont indispensables au fonctionnement du site, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l'expérience utilisateur (cookies de suivi). Vous pouvez décider vous-même si vous souhaitez autoriser ou non les cookies. Veuillez noter que si vous les rejetez, vous ne pourrez peut-être pas utiliser toutes les fonctionnalités du site.