Destination Fantasy : notre collection numérique dédiée à la Fantasy

Retrouvez ci-dessous le bilan des ventes et téléchargements pour le mois d'avril 2020. Ce bilan prend en compte les ventes de la boutique de Mots & Légendes et celles via les autres moyens de ventes (Immatériel pour le numérique, Amazon pour le papier et parfois des libraires). Le relevé arrivant un mois plus tard, ce bilan comporte les ventes de Youboox du mois précédent.

Bilan avril 2020

 

Bilan année 2020


Avec un bilan traitant des ventes pendant tout un mois de confinement et avec la plupart des titres de Mots & Légendes en promotion, je ne me risque pas à la moindre analyse. Toutefois, cela fait plaisir de voir que des lecteurs ont été au rendez-vous et ont soutenu nos auteurs. Merci beaucoup à toutes les personnes qui ont souhaité découvrir nos titres, j'espère que vos lectures vous auront plu !

Dans l'état actuel, c'est compliqué d'avoir une visibilité à long terme, mais vous devriez voir arriver quelques parutions numériques dans les semaines qui viennent pour étoffer le catalogue. On entame aussi la dernière ligne droite sur le travail du tome 1 du roman de Macha Tanguy, restera à fignoler la date de sortie papier... Les parutions papier ayant l'air d'avoir un peu de mal en cette période troublée, mais c'est le premier tome d'un gros projet qui va voir le jour.

Si jamais vous l'avez manqué, Mots & Légendes a lancé un nouvel appel à textes sur le thème de "Villes de France et Imaginaire" avec une échéance pour le 31 mai 2021. J'espère que vous me ferez découvrir de mystérieuses villes de France !

Pour l'instant, aucune date de prévue pour retrouver Mots & Légendes en festival, le futur des salons est trop instable ! Mais on espère quand même caser une date ou deux d'ici la fin de l'année !

Je termine ce bilan en remerciant encore toutes les personnes qui ont soutenu Mots & Légendes en achetant ou commentant nos ouvrages ! Cela a clairement aidé à garder un bon moral !

On se donne rendez-vous le mois prochain pour de nouvelles aventures ! Prenez bien soin de vous !

Présentation de Kaliom Geefker

Passionné de projets en tout genre, Kaliom Geefker erre depuis une bonne dizaine d’années dans le milieu du fanzinat et de l’écriture.
Cette passion l’a mené à fonder Mots & Légendes : site web consacré à l’imaginaire et à la publication de webzines. Le temps aidant, le site s’est lentement transformé pour devenir une petite maison d’édition, principalement numérique. Vous y trouverez des romans, recueils de nouvelles et anthologies SFFF.
Si vous passez par ce royaume, n’hésitez pas à vous inscrire et prendre une bière à la taverne du forum !

 

 

Interview pour la parution de l’anthologie Chevaliers errants

Bonjour, Kaliom, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
En quelques mots et pour faire court, j'ai quarante ans, j'aime l'écriture, le monde de l'édition, ce qui m'a amené à créer Mots & Légendes, les jeux vidéo et tout ce qui touche à l'imaginaire.

Pouvez-vous nous parler du processus d’écriture de votre nouvelle Voyage avec Auryne parue dans l’anthologie Chevaliers errants ?
L'histoire de cette nouvelle est assez particulière. Elle a été écrite pour un appel à textes sur le thème du chevalier errant, appel à textes passé par la maison d'édition Les Chemins de l'aube... Je ne suis plus trop sûr des dates, mais ça devait être vers 2007.
C'était une période assez compliquée pour moi, où je me posais beaucoup de questions sur l'écriture, sur mon envie de continuer à écrire. Le chevalier errant étant au centre de mes envies d'écriture, ma participation à cet appel à textes avait alors revêtu une importance capitale : si j'étais sélectionné, ça valait le coup de continuer à écrire. Si, au contraire, je ne passais pas la sélection, autant arrêter et passer à autre chose.
La chance a voulu que la nouvelle soit sélectionnée, mais elle n'a jamais été publiée, déjà à l'époque la fragilité des petites maisons d'édition était une réalité. Avec le recul, je ne peux pas dire que Voyage avec Auryne a sauvegardé mon activité d'auteur, mais je pense que sans sa sélection je n'aurais jamais lancé le webzine Mots & Légendes, ni découvert mon plaisir à travailler dans l'édition. Autant dire que je dois énormément à Auryne !

Pourquoi ce sujet ? Possède-t-il une valeur particulière pour vous ?
J'avais choisi comme personnage principal une femme, car je voulais faire preuve d'originalité, raconter autre chose que ce que le thème du chevalier errant pouvait inspirer en premier.
Puis j'ai trouvé que c'était plus intéressant de faire découvrir la personnalité d'Auryne par les yeux d'un jeune garçon qui ne connaissait rien à la chevalerie. L'histoire s'est mise en place ainsi, avec cette relation d'apprenti et de maitresse. Auryne a également hérité de ma vision fantasmée du chevalier errant. Elle est forte, bienveillante, elle rend justice, même si elle est sans doute un peu désabusée sans vraiment le montrer. Sa quête est sa vie et elle garde une ombre qui assombrit son cœur. Elle est vouée à avancer, à ne jamais s'arrêter, car elle n'a plus sa place nulle part.

Une suite ou une autre histoire dans cet univers est-elle à prévoir ?
Je ne sais pas si on peut y voir une suite, mais l'un des personnages de cette nouvelle, Aldur, vit au moins une nouvelle aventure dans un de mes autres textes.
Quant à l'univers, je continue à l'explorer quand j'ai le temps d'écrire, notamment dans la nouvelle La justice du bourreau qui est disponible en version numérique chez la plupart des libraires numériques.

Si vous deviez mettre en avant une phrase de votre nouvelle, laquelle choisiriez-vous ?
Je vais tricher en mettant deux phrases :
« Les Tardoffiens pensaient qu’un homme face à son devoir perdait toujours, à un moment ou à un autre, la foi en sa quête. Ils disaient qu’il fallait s’obstiner : une quête ne mettant pas à rude épreuve les croyances était un voyage sans valeur et sans apprentissage. »

Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs ?
Du divertissement, les sortir de leur quotidien et leur faire passer un bon moment.

Quels sont vos projets d’écriture ?
Pour l'instant, rien de concret à cause du manque de temps. Mais je continue à regarder les appels à textes, à me demander si le sujet m'inspire. Je suppose que si un thème parvient à m'intéresser, je reviendrai rapidement à l'écriture.
Si j'avais le courage, j'aimerais aussi me lancer dans un projet de roman, mais je ne suis pas sûr d'avoir l'endurance pour un tel projet.

Comment vous est venu le goût de l’écriture ? À quel âge ?
À l'adolescence, vers 15 ans, après la lecture de Brume de Stephen King. J'ai été captivé par le récit et la capacité de l'auteur à faire vivre l'histoire avec les mots. Pour moi, c'était une magie fascinante. J'ai ensuite enchainé avec plusieurs lectures de King et j'ai essayé avec sans succès d'écrire des histoires dans ses genres de prédilection... Puis j'ai fini par me rendre compte que j'étais plus à l'aise avec de la Fantasy.

Comment abordez-vous la création d’un texte ? Comment vient l’inspiration ?
Comme j'aime écrire pour des appels à textes, parce que le thème imposé force à pousser l'inspiration, j'ai tendance à attendre l'appel à textes qui m'inspire. Une fois que c'est fait, j'étudie les idées qui me viennent en tête, j'essaye d'imaginer ce que les autres auteurs vont imaginer, et je vois si je peux arriver à y mettre une petite pointe d'originalité. Généralement, je ne commence pas un texte sans avoir une idée du début et de la fin, pour être ensuite certain de savoir où je vais... Même si parfois mes personnages aiment en faire qu'à leur tête.

Quel est votre endroit favori pour écrire ? Avez-vous des rituels ?
À mon bureau, derrière mon pc, je ne peux pas écrire sans mon pc (je déteste trop mon écriture pour écrire à la main), et sans doute en prenant un café avant de me lancer dans la rédaction.
Quand j'étais plus jeune, j'aimais mettre de la musique en fond pour l'inspiration, mais je me suis rendu compte que cela saturait ma concentration. J'ai donc fini par bannir la musique pour travailler dans le silence. (Si on considère le ronronnement bruyant d'une unité centrale comme du silence.)

Quels sont vos auteurs préférés ? Influencent-ils vos écrits ?
Stephen King pour m'avoir donné envie d'écrire, Tolkien pour son univers. Paulo Coelho pour son style accessible et les idées positives qui accompagnent ses livres. Tous les dessins animés des années 80.
Et je peux ajouter tous les auteurs que je côtoie depuis plusieurs années comme Kevin Kiffer, Florent Lenhardt, Anthony Boulanger, Jean Bury, Grégory Covin, Macha Tanguy, Florence Barrier et beaucoup d'autres. Je pense avoir beaucoup appris en travaillant avec eux sur leurs textes. Je ne sais pas s'ils influencent mes écrits, mais je me suis déjà dit en réfléchissant à une idée de nouvelle, que c'était un texte qui me sortait de ma zone de confort et qu'il serait sans doute mieux traité par l'un de ces auteurs.

Quelles sont vos autres passions ?
En dehors de l'édition et de Mots & Légendes, qui me prend pratiquement tout mon temps, sans hésiter, les jeux vidéos, j'en ai clairement besoin pour me couper du monde et me retrouver un peu d'énergie. Je préfère une bonne partie d'un jeu de survie ou avec ma guilde que végéter devant l'écran de la télé, où je m'ennuie vite.

Peut-on suivre votre actualité sur un blog, un site ou un réseau social ?
J'ai ouvert dernièrement une page Facebook, où j'ai envie de partager un peu mes passions. Cela ne sera sans doute pas très intéressant, ni très ciblé lecture ou écriture, mais je l'aborde comme une sorte de blog : https://www.facebook.com/KaliomGeefker
Sinon, il faut suivre le forum ou la page de Mots & Légendes, où l'actualité sera sans doute bien plus intéressante ;)

Pour conclure, qu’avez-vous envie de nous dire ?
Dans le contexte actuel, j'ai envie de dire : prenez soin de vous, prenez le temps de découvrir ce qui vous fait vous épanouir et, quand c'est le cas, accrochez-vous, persévérez sur ce chemin. On perd trop de temps à des choses inutiles, alors que ce qui nous fait grandir est à portée de main.

Vous pouvez retrouver la nouvelle de Kaliom Geefker dans notre anthologie Chevaliers errants, disponible sur notre boutique ou sur Amazon.

Voici ci-dessous le bilan des ventes et téléchargements pour le mois de mars 2020. Ce bilan prend en compte les ventes de la boutique de Mots & Légendes et celles via les autres moyens de ventes (Immatériel pour le numérique, Amazon pour le papier et parfois libraires).

Bilan mars 2020

 

Bilan année 2020

C'est difficile d'évaluer ce mois de mars, tant il a été chamboulé et anormal. On peut voir une énorme évolution des téléchargements gratuits qui est due au confinement. On a fait en un mois presque l'équivalent de l'année dernière !

J'ai aussi lancé une promotion en fin de mois de mars pour accompagner la demande des libraires numériques, ce qui a permis de générer quelques ventes. Cela aura permis de faire le meilleur mois pour M & L depuis janvier. Bon résultat qui semble s'étendre au début du mois d'avril.

Pour essayer de mettre en avant les promotions, j'ai aussi investi dans une pub Facebook, difficile de savoir si cela influence les ventes actuelles, mais cela semblait le bon moment pour tenter de mettre les ebooks en avant.

Comme on m'a posé plusieurs fois la question, les évènements actuels ne mettront pas en danger Mots & Légendes. Mon nouveau travail me prend du temps, donc je suis moins performant sur les corrections et l'animation, mais financièrement la maison d'édition est en sécurité. Je prépare d'ailleurs le prochain appel à textes pour une future anthologie ! Et il y a déjà un festival de prévu pour avril 2021 ! ;)
Et deux gros projets seront sans doute opérationnels pour la fin du confinement !

J'espère que tout va bien pour vous et vos proches, que vous n'avez pas d'inquiétude de santé, et on se donne rendez-vous en mai !

Prenez bien soin de vous !

Voici ci-dessous le bilan des ventes et téléchargements pour le mois de février 2020. Ce bilan prend en compte les ventes de la boutique de Mots & Légendes et celles via les autres moyens de ventes (Immatériel pour le numérique, Amazon pour le papier et parfois libraires).

Bilan février 2020

Bilan année 2020

Petites ventes pour le mois de février, j'en suis spécialement responsable, car, vous avez dû le voir, j'ai été très peu actif sur les réseaux sociaux et le site web de Mots & Légendes.

Cette absence d'activités se justifie avec deux éléments majeurs. En premier lieu, j'ai concentré tout mon temps disponible pour travailler sur la parution de "Un démon vagabond", le premier tome du roman de Macha Tanguy. L'objectif était de le rendre disponible pour le festival Echos & Merveilles, où Mots & Légendes devait tenir un stand. Par malchance, l'actualité a fait que la partie littéraire du festival (comme de nombreuses manifestations) est annulée à cause du Coronavirus qui sévit actuellement en France.
C'est donc un des gros objectifs de Mots & Légendes du début d'année qui tombe à l'eau (avec tout le temps qui y avait été assigné), mais on ne devrait pas tarder à vous dévoiler la superbe couverture du roman de Macha, ainsi que le résumé.
En parallèle, je travaille également à préparer la parution d'une nouvelle numérique de Guillaume Sibold.

À ce planning chargé s'est ajouté des modifications dans ma façon d'appréhender le temps que j'ai pour Mots & Légendes, j'ai commencé début mars un mi-temps (avec toutes les démarches qui allaient avec les mois précédents et ont pris du temps) pour équilibrer les finances et me donner plus de moyens pour maintenir et pousser l'activité de la maison d'édition.
Pour l'instant, je cherche un peu mon rythme, mais après le temps d'adaptation, je suis certain que davantage de moyens me permettront de toucher davantage de monde.

C'est donc une période transitoire et compliquée, mais rien d'insurmontable ! J'espère aussi, dès que les craintes autour du Coronavirus seront tombées, repartir faire quelques festivals, avec pas mal de nouvelles publications !

Je vous souhaite à toutes et tous un excellent mois de mars ! On se donne rendez-vous le mois prochain ! ;)

Présentation d’Émilie Milon

Née en 1986, Émilie est passionnée de nature, de chevaux et d’imaginaire depuis son enfance. Installée au Pays basque, elle exerce le métier de biologiste marin en parallèle de sa passion pour l’écriture. Depuis 2009, Émilie publie des textes de fantasy, fantastique, romance, science-fiction et horreur sous forme de nouvelles dans des anthologies et revues (Otherlands, Elenya éditions, Horrifique…) ainsi que des novellas (Les Créatures de l’Ouest aux Éditions Láska). Son premier roman de science-fiction Le Silence du Crépuscule sort en fin d’année 2019 chez Séma Éditions.

 

 

 

Interview pour la parution de l’anthologie Chevaliers errants

Bonjour, Émilie, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Bonjour, je suis donc Émilie, biologiste marin de 33 ans et je vis au Pays Basque. Je suis également autrice dans l’imaginaire, publiée depuis une dizaine d’années.

Pouvez-vous nous parler du processus d’écriture de votre nouvelle Le bourreau vagabond parue dans l’anthologie Chevaliers errants ?
L’exercice de la nouvelle est pour moi un défi, car je suis plus à l’aise sur les romans où j’ai la place de m’étendre. Je trouve très difficile de parvenir à développer une véritable intrigue et de susciter l’intérêt sur un format si court. Je continue de m’exercer en répondant à des appels à textes une fois par an… mais encore faut-il que l’inspiration soit au rendez-vous. Ce qui a été le cas pour la thématique de l’anthologie Chevaliers errants.
J’ai écrit la nouvelle assez vite sous l’inspiration de la fin d’année. Le personnage principal et l’idée générale me sont apparus rapidement. J’ai la chance d’avoir eu une bêta-lectrice rapide et efficace qui a permis de rapidement corriger et améliorer le texte pour qu’il soit livrable dans les temps !

Pourquoi ce sujet ? Possède-t-il une valeur particulière pour vous ?
J’ai toujours été attirée par les thématiques de l’horreur, du sombre. Lorsqu’ils sont bien faits, je préfère connaître les antagonistes plutôt que les héros flamboyants (qui ont quand même toute mon admiration pour leur sens du sacrifice !)

Une suite ou une autre histoire dans cet univers est-elle à prévoir ?
Je n’y avais pas songé… il ne faut pas me lancer là-dessus. Beaucoup de mes projets de romans étaient des nouvelles à la base !

Si vous deviez mettre en avant une phrase de votre nouvelle, laquelle choisiriez-vous ?
« Le bourreau vagabond était réel et il venait me chercher. »


Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs ?
Pour ce texte ? Des émotions, négatives comme positives, et des questionnements. J’aime me demander ce que j’aurais fait à la place des personnages principaux.

Quels sont vos projets d’écriture ?
J’ai deux romans qui sont soumis à des éditeurs : un de post-apocalyptique avec des zombies et un autre de Young Adult fantastique/horreur. Croisons les doigts !
J’ai un roman de science-fiction en phase finale de correction et qui devrait être publié cette année.
Je suis en train d’écrire une nouvelle pour un appel à texte, souhaitons-lui un futur aussi radieux que mon Bourreau vagabond !
Pour la suite, 2020 sera dédié à l’écriture d’un nouveau roman de science-fiction et, si j’ai le temps, à la reprise d’un vieux projet.

Comment vous est venu le goût de l’écriture ? À quel âge ?
Je ne sais pas comment le goût est venu, j’ai toujours été plongée dans mon monde à inventer des histoires lors de mes jeux. Je me suis lancée dès le collège dans l’écriture d’histoires, puis je suis passée un peu par la phase des fanfictions avant de développer mes propres univers.

Comment abordez-vous la création d’un texte ? Comment vient l’inspiration ?
Vaste question qui ne sera jamais vraiment identique d’un texte à l’autre. L’inspiration peut me venir de différentes sources : une chanson, une scène, un paysage, un thème, un personnage, un titre… c’est extrêmement varié.

Pour la création, je passe toujours par une phase de préparation avec mes idées principales, les personnages, des informations sur le monde, la chronologie, etc. Si certaines choses sont bien claires dès le début, souvent je fais des points d’étapes pour détailler la suite des événements avant de poursuivre la rédaction. En tout cas ce n’est jamais ni de l’improvisation totale ni à base d’un synopsis ultra détaillé. Un juste milieu en somme.

Quel est votre endroit favori pour écrire ? Avez-vous des rituels ?
Je peux écrire partout tant que je suis seule sans personne qui peut se pencher pour lire mon texte. Mon seul rituel est d’avoir de la musique : des bandes originales de films, séries ou jeux vidéo.

Quels sont vos auteurs préférés ? Influencent-ils vos écrits ?
Stephen King est sans conteste le grand gagnant. Il m’a beaucoup appris dans ses thématiques, sa narration et l’aspect si humain de ses personnages. Son livre Écriture est une vraie source de savoir pour moi.
Ensuite en SF, je peux citer Isaac Asimov et Frank Herbert. Fabien Clavel m’a lui donné l’envie à mon adolescence de développer mes propres histoires ! Lionel Davoust est aussi une source d’inspiration pour moi dans ses techniques d’écriture et la richesse de ses récits.

Quelles sont vos autres passions ?
Je suis passionnée par les chevaux et la nature en général. Je lis beaucoup et je joue aussi beaucoup aux jeux vidéo. Les séries ponctuent aussi ma vie depuis très longtemps ! Toutes ces passions vont nourrir mon imaginaire et influencer mes écrits au final.

Peut-on suivre votre actualité sur un blog, un site ou un réseau social ?
J’ai un blog où je mets surtout mes avis de lecture : https://dryade-intersiderale.blogspot.com 
Une page facebook : https://www.facebook.com/dryade.intersiderale/ 

Pour conclure, qu’avez-vous envie de nous dire ?
Je remercie Ludovic, les éditions Mots & Légendes et l’anthologiste Jean Bury d’avoir donné sa chance à ma nouvelle 😊 Bravo pour tout le travail accompli ! Je remercie aussi les lecteurs qui permettent à ce genre d’anthologie de continuer à exister dans le paysage éditorial !

Vous pouvez retrouver la nouvelle d'Émilie Milon dans notre anthologie Chevaliers errants, disponible sur notre boutique ou sur Amazon.

Sous-catégories

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.